,

Hubble capture un duo de galaxies dans la constellation du Lièvre

Crédits NASA/ESA Hubble Space Telescope

Voici un nouveau cliché qui nous provient de la NASA/ESA et qui est pour le moins original. Le télescope Hubble a capturé ce drôle duo de galaxies nommé IRAS 06076-2139 situé dans la constellation du Lièvre. Ces deux galaxies seraient à environ 500 millions d’années-lumière de la Terre et risquent même d’entrer en collision.

D’après la NASA, IRAS 06076-2139 est composé de deux galaxies séparées, mais progressant l’une vers l’autre à une vitesse d’environ deux millions de km/h. Ce déplacement fou serait apparemment trop rapide pour permettre à ces deux galaxies de fusionner. Séparées d’environ 20 000 années-lumière, les galaxies seront cependant déformées à grande échelle lorsqu’elles se croiseront et cela entraînera des changements de structure importants.

Crédits NASA/ESA Hubble Space Telescope

Ce type d’altercation entre corps célestes n’est pas chose rare pour Hubble et les scientifiques. Les galaxies en interaction forment un domaine d’étude astronomique important, et qui offre un très grand nombre d’informations sur le fonctionnement des galaxies. Les interactions peuvent prendre des comportements inédits : collisions (perturbations du champ gravitationnel d’une ou plusieurs galaxies), harcèlement de galaxies (troubles de la morphologie des galaxies dues aux interactions) ou bien encore cannibalisme galactique (fusion où une galaxie plus grosse mange une plus petite). Ces échanges suscitent la curiosité des chercheurs et aussi la nôtre.

Il n’y a pas qu’à des millions et des millions d’années-lumière que ce phénomène peut se produire. En effet, la Voie lactée elle-même pourrait être amenée à entrer en collision ou fusionner avec la Galaxie d’Andromède ! Mais n’ayons crainte, cette collision ne se fera que dans 4,5 milliards d’années malgré le fait que nos deux galaxies se rapprochent progressivement à une vitesse moyenne de 430 000 km/h. Les interactions peuvent aussi s’appliquer entre étoiles, mais étant donné la distance séparant deux étoiles individuelles, il est presque impossible que ce type d’interaction puisse se produire à cette échelle.

Ce phénomène a déjà été constaté à maintes reprises entre galaxies, en voici quelques exemples immortalisés par Hubble :

Crédits NASA – Wikipedia