,

Découverte de deux bombardiers américains de la Seconde Guerre mondiale

Dans le cadre d’un projet de recherche mené au large de la Nouvelle-Guinée, un groupe scientifique a découvert les débris de deux bombardiers américains B-25 abattus à l’époque de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis quelques années, un groupe de l’Université de San Diego, en Californie, composé d’archéologues, historiens, plongeurs et d’autres domaines participe à un projet de recherche visant à découvrir les restes des soldats de la Seconde Guerre mondiale tués lors de batailles navales et aériennes et portés disparus. Au large de la Nouvelle-Guinée, ils ont récemment découvert les restes de deux bombardiers américains B-25. Ils vont ainsi procéder à la recherche de dépouilles.

« À ce jour, les destins de plus de 73 000 militaires américains de l’époque de la Seconde Guerre mondiale restent inconnus, mais beaucoup de familles attendent toujours des nouvelles de leurs proches disparus. Nous espérons que nos efforts nous aideront à rendre hommage aux soldats tombés », déclare Katy O’Connell, en charge du projet de recherche.

Ces recherches s’avèrent difficiles, puisque les membres du groupe de recherche utilisent des archives militaires ainsi que des informations qu’ils collectent sur place auprès des habitants des zones concernées pour trouver les localisations potentielles.

Crédits : iStock

À ce jour, ils sont parvenus à découvrir cinq avions qui ont fait naufrage au-dessus de l’océan Pacifique, à les identifier et à transmettre les effets personnels et les dépouilles aux proches des soldats disparus. Ces deux nouveaux avions découverts ont pris part à la bataille pour cette île équatoriale qui a opposé le Japon d’un côté aux États-Unis et à l’Australie de l’autre. Cette bataille a duré de janvier 1942 à août 1945.

S’ils ont soigneusement étudié les débris de ces deux avions, ils n’ont pas encore retrouvé les restes des six membres d’équipage présents dans le premier B-25, ni l’un des pilotes du deuxième avion, sachant que les cinq autres membres d’équipage de ce dernier avaient été capturés par les Japonais.