in

Pourquoi cet homme a passé sa vie à creuser un canal au milieu des montagnes

En Chine, cet homme élevé au rang de héros local a passé 36 ans à mener un projet de canal pour ramener l’eau vers son village en proie à la sécheresse. Aujourd’hui, l’homme est un vieillard, mais son histoire est toujours aussi exceptionnelle.

Huang Dafa est le chef du village de Caowangba, perché dans les hauteurs de la province de Guizhou (sud de la Chine). En 1959, la petite localité est sévèrement touchée par une sécheresse ayant fait disparaître toutes les réserves en eau des habitants. Ces derniers ne disposaient que d’un seul puits pour s’approvisionner, ce qui est évidemment insuffisant. Les villageois sont passés proches d’une famine puisque ce manque d’eau avait même asséché les rizières isolées.

Le chef du village n’a pas abdiqué et a préféré élaborer un plan plutôt que de « déménager » dans un autre village avec sa communauté. L’intéressé à réussi à convaincre ses congénères que la solution était de faire venir l’eau directement du village voisin, ce dernier n’ayant aucun problème approvisionnement et connaissant même l’abondance.

Âgé de 23 ans à l’époque, Huang Dafa réunit une poignée d’hommes et parvient à creuser un tunnel de cent mètres de long. Il s’agit d’un échec puisque l’eau ne s’écoule pas comme cela était prévu. Le chef du village comprend alors que la bonne volonté ne suffit pas face à un manque de savoir relatif aux cours d’eau et aux systèmes d’irrigation.

Huang Dafa se décide alors à quitter le village quelque temps afin d’étudier l’ingénierie des systèmes d’alimentation en eau. Le chantier reprend au début des années 1990 et sera finalement terminé en 1995. Le canal porte logiquement le nom de celui qui n’a jamais lâché prise devant l’adversité, simplement nourri par la motivation de sauver sa communauté.

Le canal Huang Dafa a été creusé au milieu de trois montagnes karstiques sur une longueur de 7,2 kilomètres, une véritable prouesse d’ingénierie !

« Avant de construire le canal, nos deux villages disposaient d’un total de 16 hectares de terre cultivable. Faute d’eau, cela nous apportait seulement 30 000 kilos de blé. Lorsque le canal a été construit, tout a changé et nous avons une récolte abondante », déclare Huang Dafa interrogé par Radio Chine Internationale.

Sources : Radio Chine InternationalePositivRLe Vif