in ,

La vie vient-elle de l’espace ?

Crédits : iStock

Les plus grands cerveaux s’affairent depuis des siècles à retracer notre histoire par la réflexion en s’appuyant sur les indices laissés ici et là depuis des millénaires, de la première cellule jusqu’à l’Homme. Pourtant, une inconnue demeure encore : comment la vie est-elle apparue sur Terre ? De nombreuses théories sont avancées. L’une d’elles, la « panspermie », suggère que la vie proviendrait de l’espace.

La théorie de la panspermie suggère que la vie se propagerait dans l’espace interstellaire sous forme de germes ou de spores propulsés par les pressions de la lumière. Certains imaginent alors ces « graines » de la vie accrochées à des météorites venant s’abattre sur la Terre, ensemençant notre planète il y a environ 3,5 milliards d’années. L’idée sera prise très au sérieux notamment dans les années 60. Une équipe de chercheurs découvrait alors des traces de molécules organiques (à base de carbone) au sein de météorites « chondrites ». Dès lors, les scientifiques réfléchissent, reformulent et suggèrent alors que la vie n’aurait pas voyagé à bord d’une météorite ou d’une comète, mais que ces corps auraient introduit des molécules prébiotiques à partir desquelles les premières cellules se seraient assemblées.

Toujours dans les années 60, les chercheurs découvrent alors que de plus petits corps, des micrométéorites, s’abattent continuellement sur notre planète (deux fois plus que les météorites). Et contrairement aux météorites, leurs consœurs plus petites renferment du carbone. Il y a environ quatre milliards d’années, alors que la Terre venait de se former, les chercheurs estiment aujourd’hui qu’entre 30 000 à 50 000 milliards de tonnes de carbones ont ainsi été transportées sur notre planète, alors primitive. Mais il ne s’agissait pas que du carbone, les micrométéorites possèdent d’autres propriétés remarquables.

En rentrant dans les hautes couches de l’atmosphère, les micrométéorites engendrent ce que les chercheurs appellent un « volcanisme diffus » par le jeu de réactions chimiques permettant d’enrichir l’atmosphère en oxygène. Dans ces micrométéorites vous retrouverez également de l’eau, des sulfures, des oxydes et des argiles. En d’autres termes, imaginez alors que chaque micrométéorite abattue sur Terre agit comme un petit réacteur dans lequel la vie aurait pu naître.

Source : Dossiers Science