,

La pratique de la dentisterie au paléolithique, une autre histoire…

iStock

L’étude de dents découvertes il y a une vingtaine d’années en Toscane, en Italie, suggère que celles-ci ont subi une chirurgie il y a entre 13 000 et 12 740 ans. De quoi nous réconcilier avec la dentisterie moderne.

Dans la revue Physical Anthropology, une équipe de chercheurs italiens publie les résultats de ses travaux qui apportent des preuves de la pratique de la dentisterie durant le paléolithique. Tout a commencé il y a une vingtaine d’années lorsque des archéologues ont mis au jour les dents de six personnes du néolithique dans une région du nord appelée Riparo Fredian de la Toscane, en Italie.

Les travaux récents se sont penchés sur deux de ces dents, des incisives, lesquelles présentent des marques suggérant l’utilisation d’un outil pointu pour agrandir les cavités dentaires dans le but d’en extraire les tissus décomposés. Le processus semble analogue à celui qui est suivi aujourd’hui par la dentisterie moderne, à savoir forer une cavité pour la remplir par la suite.

En effet, des morceaux noirs de bitume ont été utilisés pour remplir les cavités, ce goudron naturel qui était utilisé durant l’âge de glace pour assurer l’étanchéité des paniers, des pots et autres objets. Dans ce bitume ont aussi été découverts des morceaux de cheveux et des fibres végétales, sans que les chercheurs ne trouvent une quelconque utilité à cela pour le moment.

Pour Stefano Benazzi, de l’université de Bologne et en charge des travaux, s’il ne s’agit là que de la première découverte d’un tel cas de dentisterie à cette époque, celui-ci n’est peut-être pas isolé et la technique aurait pu être courante. Jusque-là, la plus ancienne utilisation d’un comblement dentaire provenait d’une dent de 6 500 ans qui était remplie d’un bouchon de cire, au Pakistan. Ici, cette découverte italienne est deux fois plus ancienne.

Il était suggéré que l’apparition des techniques de dentisterie faisait suite au développement de l’agriculture, avec l’augmentation de la consommation de céréales riches en glucides et d’autres aliments sucrés, comme le miel. La datation de cette découverte semble suggérer une apparition plus ancienne encore.

Pour les chercheurs, ces dents proviennent de l’époque où de nombreux peuples du Moyen-Orient ont migré vers l’Europe en amenant différents aliments avec eux. C’est ce changement de régime qui pourrait ainsi être à l’origine de l’apparition des techniques de dentisterie.