,

Les photographies rapprochées d’Atlas, cette petite lune de Saturne

Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

La NASA révélait il y a quelques jours qu’Encelade, l’une des principales lunes de Saturne, était susceptible d’abriter des formes de vie microbiennes. Cette découverte est à mettre au crédit de la sonde Cassini qui avait « sniffé » les panaches de gaz s’échappant de la croûte glacée d’Encelade révélant la présence d’hydrogène en 2015. Mais Encelade n’est pas le seul corps examiné par la sonde. Plus récemment, elle a photographié Atlas, une plus petite lune.

Atlas est un petit corps d’une trentaine de kilomètres de diamètre découvert en 1980 grâce aux photos de Voyager 1. Des premières photos prises par Cassini en 2005 avaient alors révélé une petite lune en forme de soucoupe volante possédant une large dorsale équatoriale. Atlas semblait également être le « berger » de l’anneau A de Saturne, les particules composant de cet anneau sont effectivement soumises aux effets gravitationnels de ce petit satellite. Mais juste avant son grand final, Cassini se devait de « shooter » Atlas une dernière fois. Et les images sont incroyables.

Qui aurait cru il y a vingt ou trente ans que nous pourrions aujourd’hui contempler les photos d’une petite lune qui orbite à plusieurs centaines de millions de kilomètres de la Terre ? Nos instruments le permettent aujourd’hui et gâtent chercheurs et passionnés. Ces photographies brutes, non traitées, de la lune de Saturne Atlas ont été prises le 12 avril 2017 par Cassini à environ 11 000 kilomètres de distance. Ces images, les plus proches jamais pris d’Atlas, contribueront à caractériser sa forme et sa géologie à travers les orbites de Saturne juste devant l’anneau A, le plus externe des anneaux lumineux de la géante gazeuse.

Crédit : NASA/JPL-Caltech / Space Science Institute
Crédit : NASA/JPL-Caltech / Space Science Institute
Crédit : NASA/JPL-Caltech / Space Science Institute

Décidément, Cassini nous aura gâtés avec des photos des anneaux de Saturne en passant par les clichés capturés de Mimas, de Pan ou encore de Titan, sans parler d’Encelade. Après plus d’une décennie passée en orbite autour de Saturne et ses nombreuses lunes, la sonde Cassini de la NASA se prépare à plonger dans l’atmosphère supérieure de la planète aux anneaux.

Le « grand final » de Cassini impliquera un survol de la lune de Saturne Titan le 22 avril prochain suivi de 22 plongées hebdomadaires à travers un espace inexploré entre la planète géante et ses anneaux majestueux. Une fois ces plongées terminées, Cassini finira ses jours en plongeant tête la première dans l’atmosphère supérieure de Saturne le 15 septembre. Elle se consumera alors comme une météorite en transmettant des données jusqu’à sa toute fin.

Source