, ,

Le pénis et l’espace n’ont rien à faire ensemble !

(Crédit image : Hebus)

Un séjour dans l’espace a des effets multiples sur notre corps et peu d’entre-eux s’avèrent être bénéfiques. L’absence de gravité dans l’espace à même des effets étonnants sur le pénis. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Se rendre dans l’espace occasionne de multiples effets néfastes sur l’organisme, c’est pourquoi il est commun qu’un astronaute n’y séjourne pas trop longtemps. Il est connu qu’à terme, rester dans l’espace peut occasionner une perte osseuse ainsi que des modifications au niveau de la taille du corps et de la forme du visage et du cœur.

Cela a été prouvé par la NASA en étudiant le corps de l’astronaute Scott Kelly lors de son retour sur Terre après avoir passé un an à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) : son corps avait gagné cinq centimètres. En effet, la colonne vertébrale de l’intéressé s’était allongée grâce à l’absence de gravité.

Concernant le pénis, les os pubiens ne sont pas de la même nature que les os classiques constituant notre squelette. Ainsi, un voyage dans l’espace n’aurait pas d’incidence positive sur sa taille, ce serait même plutôt le contraire. La gravité joue un rôle essentiel pour la circulation du sang dans notre corps, tandis qu’une absence de gravité réduit la pression artérielle dans les membres inférieurs tels que les pieds, les mollets, les cuisses et donc le pénis.

Comment interpréter cela ? En réalité, l’absence de gravité impacterait alors la capacité du pénis à entrer en érection, tout simplement, car ce dernier se met au garde-à-vous sous l’effet de l’afflux de sang. Cependant, une mauvaise nouvelle en accompagnant une autre, la NASA et plusieurs agences spatiales ont également observé un autre phénomène : la chute des taux de testostérone lors d’un séjour prolongé dans l’espace.

La testostérone est une hormone jouant un rôle prépondérant en termes de santé et de bien-être, en particulier en ce qui concerne la qualité du fonctionnement sexuel chez les hommes. Cette question peut prêter à sourire, mais celle-ci peut s’avérer assez pertinente dans la mesure où les projets de conquête spatiale évoquent régulièrement de longs voyages dans l’espace dans le but de coloniser d’autres planètes !

Sources : FredZoneHitek