, ,

Insolite : ce garçon vomit son propre jumeau

DR

En voila une histoire qu’elle est horrible ! Rassurez-vous, si cela s’est réellement produit, ce fût au XIXe siècle. Avec la médecine moderne, des cas aussi incroyables ne se produisent jamais.

Cette histoire hallucinante a été rapportée initialement par le London Medical and Surgical Journal en 1835, s’appuyant sur une histoire lue dans une revue grecque. Récemment, le blog de Thomas Morris, dont le but est de nous « rendre reconnaissants envers la médecine moderne », a permis de populariser cette histoire.

L’événement se serait donc produit en 1835 en Grèce lorsque le Dr Ardoin, un médecin français expatrié, est chargé du cas d’un jeune garçon nommé Demetrius Stamatelli. Celui-ci se plaint de douleurs abdominales terribles et est quasiment à l’agonie.

Le Dr Ardoin prescrit au jeune garçon une foule de remèdes qui se révèlent tous inefficaces puisque le patient souffre toujours autant. Le médecin ne voit plus d’autres alternatives que de recommander l’administration des derniers sacrements au patient, promis à une mort rapide et dans la douleur. Pris d’un doute de dernière minute, le médecin fait prendre au garçon un vomitif dans l’espoir que son mal ait pour origine une simple indigestion.

Personne ne connaissait la nature du mal qui rongeait Demetrius Stamatelli. Ce qui se passa après la prise du vomitif est juste incroyable. Après avoir doucement vomi quelques instants, le garçon fût pris d’une douleur intense et recracha un fœtus entier ! La description du Dr Ardoin est d’ailleurs sans équivoque :

« La tête du fœtus était bien développée et l’un de ses bras était parfaitement formé ; son corps ne possédait pas d’extrémités inférieures, en lieu et place desquelles se trouvait simplement un prolongement de chair dont l’extrémité était très fine et attachée au placenta par une sorte de cordon ombilical. Trois jours après ma première visite, le patient se portait nettement mieux, tous les symptômes disparaissaient progressivement et sa santé n’a cessé de s’améliorer depuis. »

Le fœtus était sûrement le jumeau du garçon, un cas que l’on nomme aujourd’hui ischio-pagus (ou « jumeau parasite »), un cas rarissime ! Cela arrive lorsque deux jumeaux s’entremêlent dans l’utérus, empêchant le développement d’un des deux jumeaux. Ce jumeau malformé est souvent intégré au corps du second et prend alors le qualificatif de parasite.

En effet, c’est pour cette raison que certains enfants naissent avec des membres en plus sous-développés, des organes internes en trop ou encore avec un fœtus attaché à une partie de leur corps. De nos jours, les jumeaux parasites sont rapidement détectés grâce aux échographies.

Cependant, le fait que le garçon vomisse le jumeau parasite par la bouche est sûrement un cas unique, ce qui explique la fascination du Dr Ardoin :

« Je transportai le fœtus en ma demeure et c’est là, entouré de mes collègues de Syra et plus particulièrement de MM. Milonas et Corco, que nous examinâmes minutieusement cette étrange production anatomique, que nous identifiâmes comme un fœtus humain. Une fois l’examen terminé, nous décidâmes de le conserver dans un bocal empli d’alcool. J’ai décidé de le rendre public, afin qu’il ne puisse être considéré comme une imposture. »

Sources : Thomas MorrisMotherBoard