,

Pourquoi le bouton « Power » est-il représenté par un tel signe ?

Crédits iStock

Chaque jour, vous pressez sûrement le fameux bouton « Power » présent sur l’un de vos appareils ménagers, hi-fi ou autres objets connectés. Cependant, vous êtes-vous déjà posé des questions sur l’origine du signe qu’arbore ce bouton essentiel ?

Il s’agit d’une question que peu de monde doit se poser. Le bouton « Power » est quelque chose de si commun depuis des décennies que connaître son origine pourrait représenter peu d’intérêt. Chacun se fera donc son opinion. Quel est le secret de cette barre verticale placée au centre d’une sorte d’anneau circulaire incomplet ?

Dans la vidéo que vous pourrez visionner en fin d’article, la chaîne Lazy Game Reviews indique que la ligne du centre représente le chiffre un. L’anneau est quant à lui relatif au zéro. Facile, cela fait référence au système binaire !

Généralement, la ligne traversant le cercle signifie que le bouton n’éteindra pas complètement l’appareil, mais le mettra en veille. Cela revient à dire que dans le cas où la ligne se situe complètement dans le cercle, le bouton éteindrait totalement l’appareil (voir ci-dessous).

(Crédit image www.sdjryjd.com)

Cependant, le symbole fût gardé tel quel pour exprimer cette dernière fonction. Le symbole relatif à la veille est donc totalement différent et représente une sorte de croissant de lune montante.

Auparavant, le bouton On/Off était la norme, mais petit à petit, le bouton Power s’est imposé. En réalité, ce dernier est apparu en 1973, créé par la Commission électrotechnique internationale (IEC) afin de mettre en place une icône facilement compréhensible par n’importe quelle personne dans le monde, peu importe sa langue d’origine. L’IEC l’avait alors intégré à sa liste de symboles graphiques utilisables sur le matériel.

(Crédit image : IEC)

Cette liste est d’ailleurs un genre de code universel rassemblant l’intégralité des symboles (des centaines) utilisés pour les différents matériels, dont une grande partie est incompréhensible par le commun des mortels (exemples ci-dessus). Il est possible de considérer ces symboles comme nos hiéroglyphes modernes. Afin de déchiffrer tout cela, il y a du travail !

Sources : MotherBoardCoreight