,

Les bébés distinguent mieux les couleurs qu’on ne le pensait

iStock

Les bébés ne voient pas seulement en noir et blanc, mais si l’on pensait que leur capacité à voir et à distinguer les couleurs était limitée, elle est en réalité bien plus développée que l’on ne l’imaginait jusque-là.

« C’est un mythe que les bébés voient en noir et blanc », déclare Anne Franklin, à la tête du « baby lab » de l’université de Sussex, au Royaume-Uni, dans un article publié dans le quotidien The Guardian. Toutefois, si de nombreuses études ont montré que les bébés peuvent voir des couleurs, on ne savait pas encore réellement dans quelles proportions ils pouvaient les voir et les distinguer entre elles

Les capacités visuelles des bébés évoluent rapidement, passant d’une acuité visuelle de seulement 5 % de celle d’un adulte à la naissance à 100 % dès l’âge de six mois. Aussi, ils ne voient pas la profondeur jusqu’à l’âge de sept mois et les visages ne sont percevables qu’à distance de trente centimètres maximum. Pour ce qui est des couleurs, « les premières étapes de l’apprentissage de la vision des couleurs et des formes basiques arrivent relativement rapidement », explique Alex Wade, professeur de psychologie à l’université de York et expert en processus visuels.

Pour comprendre cela, des expériences ont été menées sur le petit Teo Bosten-Lam, alors âgé de quatre mois. Un petit autocollant placé sur ses joues permettait de diriger en permanence une caméra sur son visage, alors que les réflexions de ses cornées et la position de ses pupilles étaient automatiquement détectées. Exposé à des stimuli visuels et colorés, lorsque l’attention du petit Teo était attirée par une nouvelle couleur, un signal sonore et visuel alertait les chercheurs.

Il a alors été observé que le bébé a pu voir toutes les couleurs, et ce, bien qu’il lui fallait des bleus et des jaunes plus intenses que les verts et les rouges, mais il a également été capable de distinguer les couleurs pour les catégoriser.

Cette conclusion a pu être tirée d’une autre expérience menée sur l’enfant britannique. Celle-ci impliquait la présentation au bébé d’un écran coloré sur lequel apparaît un point. L’écran coloré était soit de la même catégorie de couleur que le point, soit d’une autre et c’est la rapidité de réaction du bébé pour porter son attention sur le point qui était observée. Les chercheurs ont constaté que l’enfant réagissait plus rapidement quand le point coloré est d’une catégorie de couleur différente de celle du fond. Par déduction, il a alors pu savoir que différentes formes de bleu étaient toutes de la catégorie de couleur bleue par exemple.