in

La chasse aux loups et aux ours autorisée par Trump en Alaska…

Crédits Pixabay

Cette nouvelle fait froid dans le dos. Malheureusement, le président américain a donné les pleins pouvoirs aux chasseurs d’Alaska pour traquer et tuer les ours et les ours jusque dans leur tanière pendant les périodes d’hibernation.

En 2016, Barrack Obama avait pris des dispositions interdisant certaines pratiques de chasse telles que la pose de pièges, le recours à des appâts, ainsi que la chasse aérienne et la traque des ours, loups et autres coyotes dans leur tanière. Donald Trump vient de balayer ces réglementations en signant une proposition de loi autorisant ce qui vient d’être évoqué, et ce, sans exception.

Ainsi, il sera possible pour les chasseurs d’organiser les traques de ces animaux jusque dans leur habitat, par hélicoptère et même lorsque ces derniers hibernent comme c’est le cas pour les ours. Concernant les ours polaires, il s’agit là d’une atteinte directe à la survie de l’espèce déjà menacée par le réchauffement climatique.

Ces incroyables mesures ont été justifiées par le Congrès américain par le biais d’excuses tout aussi étonnantes évoquant le fait de chasser pour se nourrir :

« Vous préférez peut-être votre viande emballée dans du papier cellophane au supermarché. C’est bien, mais je vous demande de ne pas critiquer les milliers de chasseurs d’Alaska qui doivent chasser pour se nourrir et qui valorisent la chasse comme faisant partie de leur culture et de leur patrimoine »,
déclarait alors le sénateur républicain Dan Sullivan.

Le hic, c’est que la viande de loup et d’ours polaire ne se consomme pas ! Ce sont plus de 31 hectares de réserves fédérales et de zones protégées qui sont concernés par la loi. Pour Wayne Pacelle, directeur de l’Humane Society of the United States, le constat est sans appel :

« Ce qui vient de se produire à la Maison-Blanche aujourd’hui devrait choquer les consciences de toutes les personnes qui aiment un tant soit peu les animaux. »

Une pétition a par ailleurs été lancée sur Change.org afin de protester contre ces mesures tout simplement édifiantes.

Sources : Le MondeKonbini