,

Les 5 pires façons de perdre la vie selon un physicien

Crédits Wikimedia Commons

Il existe des milliers de façons de mourir et si certaines apparaissent comme étant classiques, d’autres sont source de frissons ! Le physicien américain Paul Doherty a confié ce qu’il pense être les pires façons de mourir.

Paul Doherty est un physicien diplômé de l’Institut de Technologie du Massachusetts et professeur à l’Université d’Oakland (état du Michigan) qui travaille depuis les années 1980 à l’Exploratorium de San Francisco. Auteur de nombreux ouvrages, l’intéressé reçoit dans les années 1990 le prix Faraday Science Communicator.

Ce 12 avril 2017, l’expert a participé à une séance de questions/réponses organisée sur Reddit. L’une des questions l’interrogeait sur les cinq pires façons de perdre la vie selon lui.

Paul Doherty évoque alors Fosse des Mariannes, l’endroit le plus profond au monde avoisinant les 11 000 mètres. Impossible donc de survivre à une telle profondeur ! Dans le cas où il serait entrepris d’y descendre, les poches d’air du corps pourraient disparaître d’un seul coup et causer une mort instantanée.

S’approcher d’une étoile à neutrons ne vous arrivera pas tous les jours. Mais dans le cas où un humain se trouverait à proximité d’une telle étoile, son corps serait déchiqueté en raison de la forte gravité qui y est présente. Les atomes composant le corps se déformeraient et perdraient alors le lien qui les unit.

À moins de travailler au CERN au sein du grand collisionneur de hadrons (LHC), il sera impossible d’être frappé par un accélérateur de particules. Les effets d’un tel choc sont terribles et le scientifique russe Anatoli Burogrski le sait puisque cela a été son cas dans les années 1970. Résultat ? Paralysie partielle au niveau du visage et autres problèmes de santé, tandis que de nos jours, les accélérateurs de particules sont bien plus performants que ceux d’il y a 40 ans, on vous laisse imaginer !

Pour sauter dans un trou béant creusé à travers la terre, il faudrait avoir envie ! Imaginons que ce soit le cas et que l’idée vous prenne d’entreprendre un « voyage au centre de la Terre » par un tel moyen, votre chute sera d’une durée de 45 minutes à une vitesse plus élevée que celle prévue pour l’Hyperloop.

Il s’agit de la hantise de nombreux utilisateurs d’ascenseurs : la rupture du câble. Si cela arrive, il serait préférable de s’allonger autant que possible plutôt que de rester debout. En effet, lorsque l’ascenseur touchera le sol, les organes de votre corps pourraient subir un choc terrible et « continuer leur descente ». Dans tous les cas, ce sera la fin, mais pensez un peu au médecin légiste voyons !

Sources : Live ScienceFredZone