,

Selon vous, qu’est-ce qui procure autant d’effet que le sexe ?

Crédits : iStock

Une étude canadienne a trouvé un équivalent au sexe en terme d’effets sur notre cerveau : la musique. « La musique adoucit les mœurs » oui, mais elle serait visiblement aussi puissante que l’acte sexuel.

Écouter une chanson que l’on apprécie procurerait autant de plaisir que faire l’amour à son partenaire. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude menée par le Dr Danier Levitin et son équipe de neuro-scientifiques de l’Université McGill (Canada). Les résultats de ces recherches ont été publiées dans la revue Scientific Reports le 3 mars 2017.

Selon eux, tout serait une question de substances. Une expérience a été menée sur 17 volontaires : ces derniers ont tout d’abord absorbé de la naltrexone, un produit empêchant la production d’opioïdes dans le cerveau. Il faut savoir que les opioïdes sont responsables de la sensation de bien-être suivant leur sécrétion lors de l’acte sexuel. Ensuite, la chanson préférée de chaque volontaire leur a été diffusée.

« Les impressions que nos participants ont partagé avec nous après l’expérience ont été fascinantes », a déclaré le Dr Danier Levitin pour le quotidien britannique The Independant.

Les conclusions indiquent que sans leurs opioïdes, les participants n’appréciaient pas autant la musique que d’ordinaire. La conclusion est apparue claire pour les scientifiques qui ont désigné la sensation de plénitude ressentie à l’écoute d’une chanson très appréciée comme étant le fruit de la sécrétion d’opioïdes. Par déduction, et en considérant que ces mêmes opioïdes sont libérées lors d’un rapport sexuel, la conclusion est évidente : il s’agit de la même source de plaisir, en tout cas pour notre cerveau. Il faut également savoir qu’il en est de même en ce qui concerne les drogues.

D’autres recherches devraient sûrement être menées à l’avenir afin de mieux comprendre les opioïdes, car pour le Dr Danier Levitin, « le système opioïde est un grand point d’interrogation ».

Sources : The IndependantTonicElle