, ,

Polygon, ce court-métrage soviétique avant-gardiste sur la guerre robotique

Ce petit film d’animation d’une dizaine de minutes a été créé il y a une quarantaine d’années, mais ce dernier prédisait déjà un futur dans lequel les robots seraient au cœur de la guerre. Interdit à l’époque, ce court-métrage est aujourd’hui considéré comme étant très pertinent.

L’Union soviétique a produit le court-métrage Polygon en 1977. On le considère aujourd’hui comme une anticipation d’un débat actuel présent dans divers domaines que ce soit au niveau politique, scientifique, mais surtout militaire. En effet, la question des robots acteurs de la guerre n’a jamais été aussi présente, bien que cette dernière ne soit pas vraiment nouvelle.

L’histoire se passe sur une île isolée d’apparence tropicale sur laquelle de nombreux soldats travaillent d’arrache-pied à aménager le terrain afin de rendre ce dernier praticable dans le cadre d’essais militaires après avoir expulsé les populations locales.

Il s’agit ici de tester une nouvelle génération de chars contrôlés par une intelligence artificielle. Jusque-là, rien de si révolutionnaire. Cependant, le prototype construit par le personnage principal, un genre de professeur, est capable de ressentir et détecter la présence de haine (motivant le combat) et de peur (d’être soi-même détruit) chez l’ennemi en interprétant les signes biologiques de ses émotions. Cette arme spéciale se retournera finalement contre ses créateurs non sans morale.

Le court-métrage, d’une qualité exceptionnelle pour l’époque, avait été classé comme étant un film destiné au public adulte, puis banni après sa diffusion dans quelques salles de cinéma soviétiques. Cette interdiction avait été vraisemblablement motivée par le caractère subversif du film.

Aujourd’hui, nous pouvons établir une sorte de lien entre Polygon et la récente déclaration de Vladimir Poutine concernant le « développement des complexes robotiques autonomes militaires ». Ce type de projet est similaire à ce qui se fait déjà aux États-Unis dans certains pays de l’OTAN ainsi qu’en Chine, mais concernant la Russie, une légère différence est à noter. En effet, celle-ci désire ardemment mettre au point des robots de combat terrestre sans aucun pilote et c’est ici que le char d’assaut du film Polygon est pertinent et avant-gardiste.

Voici le court-métrage Polygon (1977) par Sever Gansovsky et Anatoliy Petrov (russe sous-titres en anglais) :

Sources : War Is BoringMotherBoardInternet Movie Database