,

Paléonthologie : une carte interactive des fossiles

Crédits : iStock

Et si l’on pouvait localiser les découvertes de fossiles faites par les chercheurs sur la planète ? C’est justement la vocation de cette carte interactive qui permet de faire le tri en fonction des lieux de découverte tout en prenant en compte la chronologie. Très précise et exhaustive, cette carte est la bienvenue dans le monde de la paléontologie !

Il s’agit là d’un travail de titan financé par une bourse de la Fondation nationale pour la science (NSF) des États-Unis. La cartographie interactive PaleobioDb est un projet participatif nourri par l’apport de chercheurs en géologie et en paléontologie, ainsi que par des développeurs informatiques et d’autres membres divers de la communauté scientifique. Plus de 400 chercheurs de 130 institutions issues 24 pays différents ont apporté leur contribution.

La carte est devenue un véritable outil pour les scientifiques désirant enrichir leurs propres travaux en recensant et localisant chaque fossile ayant fait l’objet d’une publication par le passé. Très fonctionnel, le support permet de filtrer les résultats à volonté et accorde une couleur différente en fonction de l’époque géologique à laquelle chaque fossile appartient.

La carte rassemble un total astronomique de 1,3 million de fossiles ! Ces derniers sont issus de 184 000 collections et de 61 696 références faites dans la littérature scientifique. De plus, n’importe qui ou presque peut contribuer et apporter sa pierre à l’édifice en contactant les créateurs de la carte. En effet, la base de donnée publiée sous licence Creative Commons ainsi que l’application web faisant partie du domaine public sont disponibles gratuitement en open source.

Selon les créateurs, près de 280 publications scientifiques ont déjà cité la carte comme source fiable ! Enfin, il est intéressant de citer la base cartographique de cette carte interactive, qui diffère de beaucoup d’autres utilisant Google Maps. Cette carte des fossiles repose sur la base d’OpenStreetMap qui est elle-même un projet de cartographie du monde participatif !

Sources : Sciences et AvenirDiscover magazine