, ,

Le « futuriste » de Google Ray Kurzweil prévoit la singularité pour 2029

Interrogé cette semaine lors de la Conférence SXSW à Austin, au Texas, le « futuriste » de Google Ray Kurzweil prévoit la singularité, ce moment où les machines prendront le pouvoir sur l’homme. Ce sera pour 2029 et il a hâte d’y être.

Qu’est-ce que la « singularité » ? C’est ce moment où les machines prendront le pouvoir sur l’homme, ce moment où l’intelligence artificielle couplée aux nouvelles technologies rendra l’homme d’aujourd’hui inutile et dépassé. Cet instant charnière est aujourd’hui soutenu par de nombreuses personnalités, Ray Kurzweil en tête. L’ingénieur en chef de Google et militant transhumaniste est connu et reconnu pour ses prédictions précises. De ses 147 prédictions depuis les années 1990, l’homme revendique un taux de précision de 86 %.

Kurzweil avait d’abord situé cette « singularité » en 2031. Interrogé lors de la Conférence SXSW à Austin, au Texas, il a récemment avancé cette prédiction : pour lui, la singularité technologique devrait se produire aux alentours de 2029.

La prévision de Kurzweil est antérieure d’environ deux décennies à celles d’autres prévisions, notamment celle du PDG de Softbank Masayoshi Son qui prédit l’aube des machines aux alentours de 2047. Mais pour Kurzweil, le processus vers cette singularité a déjà commencé, elle s’accélère et continuera de le faire.

La question est de savoir si l’humanité doit craindre la singularité. Beaucoup de scientifiques et de visionnaires parmi les plus gros bonnets du monde comme Stephen Hawking, Elon Musk ou encore Bill Gates nous mettent en garde. Kurzweil n’est pas de cet avis. L’homme n’est pas particulièrement inquiet, il se dit même « impatient d’y être ».

Dans son interview, il assure qu’un « asservissement de l’Homme par les machines n’est que fiction », voyant en la singularité « une opportunité pour l’humanité de s’améliorer ». L’intelligence artificielle fera ainsi de l’Homme un être « plus intelligent », notamment à partir des années 2030 où « nous allons commencer à connecter notre néocortex au cloud ». Ainsi « nous allons pousser toutes nos capacités à un degré plus élevé ». Pour Kurzweil la cybernétique n’est donc pas un fantasme, mais bien l’avenir : « nous allons être en mesure de répondre aux besoins physiques de tous les êtres humains », assure le visionnaire. « Nous allons élargir nos esprits ».

Source