,

Le Congrès américain demande à la NASA d’envoyer des Hommes sur Mars en 2033

Crédits : iStock

Les deux chambres du Congrès américain viennent de voter à l’unanimité un texte de loi qui oriente les futures missions de la NASA. Parmi elles, on compte notamment un voyage habité vers Mars en 2033.

La course vers Mars est bel et bien lancée et 2030 pourrait bien être la décennie de tous les défis. La NASA, bien sûr inscrite au départ, ne comptera pas cette fois-ci que sur ses 19,508 milliards de dollars de financement. Elle dispose aujourd’hui d’un mandat très clair : celui d’être la première à poser le pied sur le sol martien. Le site SpaceNews rapporte que le Sénat et la Chambre des Représentants ont adopté à l’unanimité un texte de loi qui confirme une échéance fixée à 2033.

Pour aller sur Mars, il faudra y aller par étape. Dans cet objectif, le texte appelle naturellement l’agence spatiale américaine à poursuivre ses efforts dans le développement de la capsule Orion, dont un vol expérimental près de la Lune est planifié pour 2018 et la conception du SLS (Space Launch System) qui sera le nouveau lanceur lourd de la NASA pour toutes les missions plus lointaines dans l’espace. Le Congrès demande également à la NASA une « feuille de route » pour une première exploration humaine de la planète rouge qui devra être remise avant le 1er décembre 2017.

Le projet de loi énonce notamment la nécessite « d’élargir la présence humaine au-delà de l’orbite terrestre basse et d’avancer vers des missions habitées vers Mars dans les années 2030 ». L’objectif est plus que jamais affiché à l’heure où la Russie, la Chine ou encore les Émirats arables unis prévoient eux aussi de futures missions habitées vers la planète rouge.

Mars, qui figure au cœur de ce projet, n’en reste pas moins très bien accompagnée. Le texte de loi traite en effet de plusieurs autres sujets passionnants du télescope spatial James Webb au rover Mars 2020 en passant par les suites à donner à la station spatiale internationale ou à l’étude d’Europe, l’une des lunes de Jupiter.

Source