,

Un tombeau vieux de 2 400 ans rempli de squelettes découvert en Irak

Ce sont les squelettes d’au moins six personnes qui étaient présents à l’intérieur d’un tombeau vieux de 2 400 ans, découvert récemment au nord de l’Irak. Des artefacts aussi étaient présents, notamment un bracelet orné d’une image de deux têtes de serpents qui se font face.

Le tombeau a été construit vers la fin ou juste après l’Empire achéménide (550 av. J.-C. à 330 av. J.-C.), un ancien empire du Moyen-Orient qui s’est effondré des suites des conquêtes d’Alexandre le Grand. Au moins six squelettes et quelques artefacts étaient présents dans ce tombeau, notamment un bracelet orné de deux têtes de serpents qui se font face. « Le bracelet à tête de serpent était très populaire à l’époque achéménide », comme l’expliquent les archéologues à Live Science.

L’état des squelettes rend difficile le chiffrement exact du nombre de personnes qui étaient présentes dans ce tombeau, lequel a probablement été la cible de pilleurs. Parmi les autres artefacts, une paire de boucles d’oreilles en bronze et les restes d’au moins 48 pièces de poterie, dont cinq encore intactes, comme des pichets ou encore des pots.

Un bracelet avec 2 têtes de serpent découvert dans le tombeau / Michael Danti

Ce tombeau n’abritait vraisemblablement pas des personnes nobles. « Sur la base des céramiques découvertes et de la quantité limitée de métal et autres objets, ces personnes étaient probablement plus modestes », précisent les archéologues qui ne savent pas encore si ces personnes avaient des liens particuliers. Selon eux, il y a entre 400 et 1 300 ans, le tombeau a été rouvert pour y placer au moins cinq nouvelles personnes.

C’est en 2013 que cette tombe a été creusée pour la première fois au cours de travaux d’élargissement d’une route. Pour de nombreux archéologues, la préservation des sites archéologiques est devenue essentielle pour la survie du patrimoine de l’Irak, toujours plus menacé par la destruction provoquée par des groupes comme Daesh dans ces régions.