,

Enfin ! La Chine interdira le commerce d’ivoire d’ici la fin 2017

Crédits : Pixabay

Le gouvernement chinois annonce la fin prochaine de tout commerce et transformation de l’ivoire. Une décision qui pourrait « changer la donne » selon les défenseurs de la cause animale.

En Chine, cette année sera techniquement celle du coq, mais nous préférons croire que l’éléphant sera au centre de toutes les consciences. Le gouvernement chinois annonce en effet la fin prochaine de tout commerce et transformation d’ivoire, très recherché en Chine : « Afin de mieux protéger les éléphants et mieux combattre les trafics, (la Chine) va arrêter peu à peu la vente et la transformation à des fins commerciales d’ivoire et d’objets en ivoire », et ce d’ici fin 2017, indiquait il y a quelques jours le Conseil d’Etat, gouvernement du régime communiste. Cela concernera « 34 entreprises de transformation de l’ivoire et 143 centres de commerce, des dizaines devant fermer d’ici mars 2017 ».

La Chine est aujourd’hui le principal consommateur mondial d’ivoire de contrebande. La matière est en effet considérée comme le symbole d’un statut social élevé en Chine, et la forte demande du pays alimente le massacre de dizaines de milliers d’éléphants africains chaque année. Selon les associations de protection de la nature, plus de 20 000 de ces éléphants ont été massacrés pour leur ivoire en 2015 et des chiffres similaires ont été avancés les années précédentes. Selon le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund) seuls quelque 415 000 éléphants subsistent encore ; certains pays africains ont même vu une baisse de 60% du nombre d’éléphants entre 2009 et 2014. La décision est donc notable, mais avec moins d’un demi-million de spécimens restants, la question est de savoir si l’arrêt progressif de ce trafic sera suffisant pour sauver cette espèce vulnérable avant l’extinction.

Le WWF et le Natural Resources Defence Council se sont félicités de la décision chinoise, mais les organisations de protection animale souhaitent que Hong Kong – territoire chinois doté d’une large autonomie et de ses propres lois – stoppe à son tour le commerce de l’ivoire d’ici 2021.

Source