Abul Bajandar, « l’homme arbre », a été opéré avec succès. Mais qu’est ce qui cause cette maladie rare ?

Abul Bajandar a 27 ans, il est père de famille et vit au Bangladesh, mais c’est sous le surnom « d’homme arbre » que nous le connaissons. Récemment, il a été...

Abul Bajandar a 27 ans, il est père de famille et vit au Bangladesh, mais c’est sous le surnom « d’homme arbre » que nous le connaissons. Récemment, il a été opéré des excroissances qui couvraient ses mains et ses pieds. Comment apparaît cette maladie étrange et rare ? 

Il y a près d’un an, nous consacrions un article à Abul Bajandar annonçant les opérations imminentes destinées à lui retirer les plusieurs kilos d’excroissances qui se sont développées sur ses mains et ses pieds. Tout au long de l’année, ce sont 16 opérations qu’a dû subir le père de famille de 27 ans originaire du Bangladesh, pour retirer environ 5 kg de ces excroissances. Avant ces opérations, sa condition était si difficile qu’il ne pouvait se nourrir seul ou encore tenir sa fille dans ses bras.

Cette maladie génétique très rare est appelée épidermodysplasie verruciforme (EV). Les personnes qui en sont atteintes sont très sensibles aux papillomavirus humains (HPV), des infections à l’intérieur de la peau. Pour les personnes atteintes d’EV, les infections HPV conduisent à la formation de lésions cutanées ressemblant à des verrues qui peuvent progresser jusqu’à devenir des tumeurs malignes.

Les personnes atteintes d’épidermodysplasie verruciforme ont généralement des mutations dans deux gènes appelés EVER1 et EVER2. On ne sait pas encore exactement comment ces mutations génétiques conduisent à cette maladie, mais on pense que ces mutations rendent le corps très peu capable de combattre les infections au HPV. 

Dans le cas d’Abul Bajandar, les verrues ont commencé à se manifester à partir de l’âge de dix ans et sa condition s’est empirée au début de la vingtaine. Désormais capable de tenir sa fille et de se nourrir, il devrait quitter l’hôpital dans les trente prochains jours. Rien ne dit pour le moment si ses excroissances repousseront puisqu’il n’existe à ce jour pas de remède définitif pour l’épidermodysplasie verruciforme.

Voici une vidéo montrant les opérations sur Dede Koswara, un autre homme touché par la même maladie, décédé il y a quelques mois :

Source : Live Science


Vous aimerez aussi