,

Une scène de la Nativité vieille de 5 000 ans découverte en Egypte

Crédits : Pixabay

Une équipe de chercheurs italiens a découvert ce qui pourrait bien être la plus ancienne scène de la Nativité jamais découverte. Une peinture sur pierre vieille de 5 000 ans qui représente une étoile, un nouveau-né entre ses parents et deux animaux. 

La peinture rupestre d’un ocre brun rougeâtre a été découverte sur le plafond d’une petite cavité située dans le désert du Sahara égyptien, au cours d’une expédition vers des sites situés entre la vallée du Nil et le Plateau de Gilf el-Kebir. « C’est une scène très évocatrice qui ressemble en effet à la Nativité de Noël. Mais elle est antérieure à celle-ci de quelque 3 000 ans », explique le géologue Marco Morelli, directeur du Musée des sciences planétaires à Prato, près de Florence, en Italie, au site The Seeker.

Une peinture que le géologue a en réalité mise au jour en 2005, mais ce n’est que maintenant que lui et son équipe ont décidé de révéler la découverte. « La découverte a plusieurs implications, car elle soulève de nouvelles questions sur l’iconographie de l’un des plus puissants symboles chrétiens », ajoute Marco Morelli.

L’œuvre dépeint un homme, une femme à qui il manque la tête à cause du détachement de la peinture et un bébé. « Cela aurait pu être interprété comme une représentation normale d’une famille, avec le bébé entre les parents, mais d’autres détails font que ce dessin est unique », explique Morelli. En effet, le bébé est élevé légèrement au-dessus des parents comme s’ils le soulevaient vers le ciel. Cette position aurait signifié une naissance ou une grossesse. « Comme la mort a été associée à la Terre dans l’art rupestre contemporain de la même région, il est probable que la naissance était liée au ciel », ajoute le géologue.

La scène devient plus symboliquement complexe si l’on prend en considération les autres éléments de la peinture : deux animaux et un petit élément circulaire. Sur la partie supérieure, un lion sans tête, un animal mythique qui apparaît dans de nombreux dessins d’art rupestres de la région, alors qu’en bas de la scène, on voit un babouin ou un singe anthropomorphe. À l’Est, pour la forme circulaire, il semble que l’artiste ait peint une étoile.

Cette cave a été baptisée « la cave des parents ». « C’est sans aucun doute un dessin très intrigant. Nous n’avons jamais trouvé auparavant de scène similaire jusqu’à l’âge des premiers chrétiens », conclut Marco Morelli.