in

L’un des plus rares cristaux de la nature découvert dans une météorite russe

Crédits : Pixabay

Des physiciens ont découvert un quasi-cristal ultra-rare dans un morceau de météorite russe. C’est seulement la troisième fois que nous découvrons l’un de ces étranges matériaux dans la nature.

Originaires de l’espace, ces cristaux ne sont pas seulement incroyables par leur rareté — leur structure atomique est également très particulière (à tel point que les scientifiques ont jugé leur existence comme « impossible » des années durant). Ce nouveau modèle de quasi-cristaux a été découvert par une équipe de géologues menée par Luca Bindi, de l’Université de Florence en Italie, après avoir examiné un petit grain de météorite atterrit il y a cinq ans dans la région de Khatyrka, dans l’Extrême-Orient russe. Le petit morceau identifié ne fait que quelques micromètres de large.

C’est à ce jour le troisième quasi-cristal retrouvé dans cette météorite. Chacun d’entre eux possède une structure différente, ce qui suggère qu’il pourrait y en avoir beaucoup d’autres dans l’espace. Un quasi-cristal est un solide qui possède un spectre de diffraction essentiellement discret (comme les cristaux classiques), mais dont la structure n’est pas périodique (alors que les cristaux classiques sont périodiques). En d’autres termes, le quasi-cristal est un type de matériau qui viole les règles de la cristallographie puisqu’il possède un agencement ordonné d’atomes, mais qui ne se répète jamais contrairement aux cristaux réguliers comme des flocons de neige, les diamants ou le sel de table qui sont constitués d’atomes disposés en symétrie quasi parfaite.

Voici à quoi ressemble un simple grain de quasicristal / AMES lab.

L’analyse de ce quasi-cristal par des électrons a montré que le minerai était composé d’atomes d’aluminium, de cuivre et de fer dans un pattern similaire aux pentagones qu’on trouve dans les ballons de foot. Comme les deux précédents modèles découverts, ce quasi-cristal s’est formé avant d’arriver sur Terre lors d’une collision cosmique entre deux roches célestes. Notez que si le quasi-cristal semble extrêmement rare dans la nature, sa version synthétique est néanmoins très utilisée dans de nombreux domaines, de l’électronique à l’électroménager.

Source