,

Des astronomes découvrent 5 nouveaux troyens de Neptune

Crédits : University of Victoria

Une équipe internationale d’astronomes dirigée par Hsing-Wen Lin, de l’Université de Taiwan, a détecté cinq nouveaux troyens de Neptune – ces petits corps qui partageant la même orbite que la planète Neptune.

Un troyen est un astéroïde (parfois une lune) partageant la même orbite qu’une planète ou un de ses satellites à des points stables appelés points de Lagrange L4 et L5. Ces points se trouvent à 60° en avant (L4) ou en arrière (L5) de l’objet principal. Dans un article publié le 15 septembre dernier sur arXiv.org, les chercheurs annoncent la découverte de quatre nouveaux troyens L4 et un L5. Les objets nouvellement détectés auraient des tailles allant de 100 à 200 kilomètres de diamètre.

Distribution spatiale des troyens nouvellement découverts
Distribution spatiale des troyens nouvellement découverts / Lin et al., 2016.

Nous devons ces nouvelles détections au Panoramic Survey Telescope, installé à Hawaii, qui se veut l’un des meilleurs outils pour rechercher de petits corps en mouvement. Le télescope, qui oeuvre depuis mai 2010, a considérablement contribué à la reconnaissance de ces troyens qui orbitent autour de nos planètes, en raison de sa très large zone d’étude et de sa cadence optimisée pour la recherche d’objets en mouvement.

Depuis 1906, date à laquelle Max Wolf découvrit le tout premier troyen à proximité de Jupiter,nous avons détecté des milliers d’astéroïdes sur les points de Lagrange de certaines planètes. En 2013, Jupiter se taille la part du lion avec des milliers de troyens, Mars en compte sept et Neptune en comptait neuf, auxquels s’ajoutent les cinq nouvellement découverts. En 2011, des chercheurs de l’Université d’Athabasca au Canada, ont découvert qu’un astéroïde de 300 mètres de diamètre accompagnait également la Terre dans sa course autour du Soleil en la précédant sur son orbite.

Les astronomes ont nommé ces astéroïdes selon leur position sur l’orbite commune avec leur planète. S’ils la précèdent (point L4), leur nom est choisi parmi les héros grecs de L’Iliade (on dit qu’ils font partie du groupe des « Grecs ») et s’ils la suivent (point L5), ils portent celui d’un héros troyen. Ce qui a donné l’expression astéroïde « troyen », qui englobe ces deux cas.

Source