in

Des millions de photos de la Terre en HD mises en libre accès par la Nasa

Crédits : NASA/METI/AIST/Japan Space Systems, and U.S./Japan ASTER Science Team

Ce sont près de 3 millions de clichés d’archives de la Terre qui ont été mis en libre accès en ligne par la Nasa, en collaboration avec le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI).

Orbitant autour de la Terre depuis 1999, dans le cadre du programme Earth Observing System, chargé d’étudier l’évolution de la Terre sur de longues périodes, le satellite Terra embarque avec lui l’instrument Aster (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer), développé en partenariat avec l’agence de recherche spatiale japonaise Japan Space Systems. Depuis le 1er avril dernier, les données de cet instrument sont à la disposition du grand public, avec à la clé plus de 2,95 millions de clichés.

En l’espace de 16 années, l’instrument Aster aura ainsi cartographié la quasi totalité des terres émergées (plus de 99%), dans l’infrarouge ainsi que dans le spectre visible, avec une résolution de 15 à 90 mètres. L’impressionnant catalogue d’archives proposé par Aster nous offre à voir certains événements marquants, avec par exemple le volcan Etna en éruption, ou encore le suivi de l’évolution de la dégradation de la grande barrière de corail.

Avec donc près de 3 millions de clichés, difficile de s’y retrouver. Alors, pour simplifier l’exploration, la Nasa propose notamment une carte interactive qui reprend les clichés les plus intéressants, ou encore un classement par catégories, avec parmi elles, les villes, les volcans, les glaciers, l’archéologie ou encore la géologie.

NASA/METI/AIST/Japan Space Systems, and U.S./Japan ASTER Science Teamlongyearbyenview
NASA/METI/AIST/Japan Space Systems, and U.S./Japan ASTER Science Team

L’instrument Aster est toujours en activité à l’heure actuelle, et fournit un précieux suivi de l’évolution et des changements de la Terre dans de nombreux domaines, comme la surface des glaciers, la détection des volcans actifs, la localisation des zones agricoles qui subissent un stress particulier, le suivi des formations nuageuses ou encore l’identification de zones de pollution. Pour accéder à cette immense banque de données, rendez-vous sur le portail web dédié.

Source : Nasa