,

9 châtiments méconnus très étranges

7/  Le scalpage

Le scalpage, ou plus précisément le pitchcapping, aurait été une forme de torture utilisée par les forces militaires lors de la Révolution Irlandaise de 1798, pour marquer au fer les rebelles. Le pitchcap (littéralement casquette de goudron) était une sorte de chapeau conique créé de toutes pièces à partir d’un vêtement ou d’un tissu à portée de main. Le bourreau remplissait ce morceau de tissu avec une sorte de goudron bouillant, administrant à sa victime le mélange fatal en l’appuyant sur son crâne bientôt scalpé…

9 chatiments peu connus etonnants (3)

8/ Le piquet

Utilisé pour punir les criminels à la fin de l’ère médiévale en Europe, le châtiment du piquet consistait à planter un poteau en bois affûté dans le sol, et d’y suspendre le scélérat à l’aide d’une corde attachée à son poignet, de telle manière qu’il ne puisse poser qu’un seul pied sur le poteau aiguisé. Des heures durant, la victime devait tenir, soit en choisissant de privilégier ses poignets, soit ses pieds…

9 chatiments peu connus etonnants (2)

9/ La sanction n°1

Lorsque la flagellation fut abolie par les Anglais en 1881, les autorités militaires durent trouver un nouveau moyen de punir les délinquants coupables d’infraction mineure (alcoolisme, par exemple). La sanction N°1 aurait vu le jour, en vigueur jusqu’en 1920, tout de même. Attachée plusieurs heures par jour, la victime était surveillée régulièrement par un officier qui vérifiait sa posture. Plutôt considérée comme une simple humiliation, cette sanction numérotée aurait quand même pu mettre en danger la vie de plusieurs humiliés, certains auraient été attachés à des wagons de train, en plein tir d’obus adverse…

9 chatiments peu connus etonnants (1)

Source : listverse.com