Voici l’Arcaboard, capable de voler au dessus de n’importe quelle surface et bientôt commercialisé !

Une société américaine désire commercialiser dès le mois prochain un genre de domino assurant la fonction d’hoverboard. Ce dernier aura la capacité de s’élever à 30cm au-dessus de n’importe...
Capture d’écran 2016-03-04 à 17.30.41

Une société américaine désire commercialiser dès le mois prochain un genre de domino assurant la fonction d’hoverboard. Ce dernier aura la capacité de s’élever à 30cm au-dessus de n’importe quel type de surface.

L’hoverboard a été popularisé après la sortie du film Retour vers le futur II (1989), dans lequel Marty McFly expérimentait malgré lui un skateboard du futur. Depuis, les tentatives d’application dans le monde réel se sont multipliées, comme le Magsurf, élaboré en 2011 par une équipe de chercheurs français, ou encore un prototype conçu par la société nippone Lexus en 2015.

AB_Outside_1

Désormais, il faut compter avec l’Arcaboard, fruit du travail d’ARCA Space Corporation, une société américaine basée au Nouveau-Mexique. L’engin, aux allures de gros domino, est percé par 36 fois, laissant apparaitre tout autant de trous hébergeant un moteur électrique. La somme de ces moteurs avoisinerait une puissance de 272 chevaux selon les concepteurs de l’Arcaboard, qui aurait par exemple la même puissance qu’une Audi A4 V6 TDi.

AB_Inside_5

Aucune indication sur les potentielles nuisances sonores de l’engin, mais côté alimentation, pas moins de 72 batteries sont présentes dans le centre de la planche. L’Arcaboard se pilote à la manière d’un gyropode : l’incliner suffit à le faire avancer puisque les moteurs sont capables d’adapter leur poussée de façon automatique.

« Il faut alors une vingtaine de minutes pour se familiariser avec l’appareil » selon ARCA Space Corporation.

L’Acraboard est équipé de capteurs de proximité, ce qui limite l’élévation de la planche à 30cm, lui interdisant d’aller plus loin pour des raisons évidentes de sécurité. En cas de chute, ce dispositif évite que la planche ne bondisse dans les airs. L’Arcaboard s’adapte également à toute surface, que ce soit du béton, de la terre, de l’herbe ou même de l’eau.

Le problème de l’Arcaboard réside dans une autonomie très faible, cela se comprend d’ailleurs par la puissance dégagée par l’engin et son étroitesse. Selon ARCA Space Corporation, l’autonomie de la planche est de six minutes pour un pilote de 80kg, un temps qu’il faut diviser par deux si l’on considère un pilote de 110kg. L’Arcaboard serait donc capable de parcourir 2 km à une vitesse de 20 km/h.

ArcaBoard_large_16

« Pour la première fois, chacun pourra voler quand il le veut, où il le veut. Le monde, votre monde va changer pour toujours », ce qui pourrait être le slogan de l’Arcaboard, annoncé sur le site de la compagnie américaine.

Pour cela, il va falloir régler le problème de l’autonomie, mais pas seulement. Le temps de chargement des multiples batteries de la planche est de 6 heures, un temps qu’il est possible de réduire à 35 minutes si l’on accepte de se délester de 4500 dollars afin d’acquérir une station de recharge spécifique. Quant à la planche en elle-même, son prix de lancement est de 19.900 dollars pour une commercialisation dés le 16 avril 2016.

Voici la vidéo présentant le concept de l’Arcaboard :

Sources : Sciences et Avenir20 Minutes

Crédit images : ARCA Space Corporation


Vous aimerez aussi