in

Se faire assurer contre les enlèvements par des extraterrestres ? C’est possible !

Crédits Pixabay

Non seulement souscrire une assurance contre les enlèvements extraterrestres est possible, mais ce sont déjà des milliers de personnes qui l’ont déjà fait, contribuant à ce véritable business qui s’avère très lucratif.

Depuis une cinquantaine d’années environ, un grand nombre de témoignages concernant des enlèvements d’humains par des extraterrestres ont été relevés partout dans le monde, bien que majoritairement aux États-Unis. Le phénomène d’abduction a notamment été popularisé par la série télévisée X-Files : aux frontières du réel dans les années 1990.

A quelques détails près, il s’agit toujours du même récit : des petits hommes gris (et non verts !) pratiquent sur la victime d’horribles examens médicaux concernant également (et surtout) la sexualité humaine, et donc les organes de reproduction. De plus, des femmes victimes d’abduction affirment également avoir été fécondées artificiellement et réduites à l’état de mères porteuses d’enfants hybrides mi-humains mi-aliens. Certains autres éléments sont liés aux abductions, tels que les implants ou encore le phénomène de « temps manquant ».

Le premier cas d’abduction a été relevé en 1961 dans l’état américain du New Hampshire : l’enlèvement des époux Betty et Barney Hill dont l’histoire est en cours d’adaptation au cinéma. Leur témoignage avait alors été recueilli sous « hypnose régressive » par un psychiatre et il semblerait que ce genre de technique soit toujours utilisée par des praticiens amateurs persuadés de l’existence des extraterrestres, ce qui contribuerait à forger chez les patients de « faux souvenirs ».

Bien sûr, dans le monde « sérieux » de la médecine et de la psychologie, les praticiens professionnels estiment en général que les récits d’abduction sont la conséquence de troubles psychologiques liés à des maux tels que la paralysie du sommeil.

Aujourd’hui, on propose des assurances contre les enlèvements extraterrestres pour environ une dizaine de dollars américains par an, que l’on peut souscrire par exemple chez UFO Abduction Insurance, une compagnie basée en Floride créée par le très controversé Donald Trump, ou encore chez Lloyd’s of London une autre compagnie cette fois située au Royaume-Uni. Afin d’être rémunéré en cas d’enlèvement, il vous sera demandé de remplir un formulaire de « preuve d’enlèvement » et de vous soumettre à un détecteur de mensonges. De plus, il vous sera réclamé une vidéo ou un témoignage d’une tierce personne ayant assisté au kidnapping.

Voici la police d'assurance proposée par Donald Trump
Voici la police d’assurance proposée par Donald Trump

Et dire que tout ce business florissant est parti d’une blague datant de 1987 ! En effet, un homme d’affaire américain du nom de Mike St. Lawrence avait lancé la toute première police d’assurance de ce type au monde, sous forme de gag, ayant d’ailleurs amusé un bon nombre de personnes qui y voyaient une plaisanterie sympathique ou encore une idée de cadeau original, et ce pour l’équivalent d’une vingtaine de dollars. Le contrat prévoyait que si la personne couverte était capable de prouver son enlèvement, Mike St. Lawrence verserait à celle-ci un dollar par an jusqu’à sa mort.

Cependant, Mike St. Lawrence a été un jour contacté par un homme assurant pouvoir apporter la preuve de son enlèvement, cette dernière prenant la forme d’un implant que l’on aurait retrouvé dans son corps. L’origine de cet implant avait été jugée « non terrestre » par un scientifique du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT). Mike St. Lawrence, dont le business avait tout de même duré 28 ans, avait alors tenu parole et envoyé un dollar chaque année à la victime.

Il existe également des polices d’assurance plus spécifiques concernant les grossesses non-désirées provoquées par les petits hommes gris, mais également des assurances-vie en cas de décès ! Moins populaires, mais existantes, certaines solutions sont proposées quant au contrôle mental que les extraterrestres exerceraient sur les abductés, comme d’anciens enlevés communiquant sur des techniques de résistance mentale ou encore Michael Menkin, un retraité de l’état du Kentucky proposant un casque protecteur en kit à monter soi-même pour 45 dollars.

main5
Michael Menkin et son casque anti contrôle mental

Sources : Paris Match – Assurprox

Crédit photos : UFO2001 – Stop Alien Abductions