in

Royaume-Uni : 3 enfants sur 4 passent moins de temps dehors que les prisonniers

Crédits : Capture vidéo

Le constat obtenu par le biais d’une nouvelle étude britannique à de quoi alarmer. En effet, après l’évaluation de 2000 familles, il semblerait que leurs enfants passent moins d’une heure par jour à l’air libre, soit deux fois moins que les détenus des prisons.

Que nous inspire la notion d’enfermement ? La prison bien sûr. Y enfermeriez-vous vos enfants ? Sûrement pas ! Cependant, une nouvelle étude britannique, commandée par la marque de lessive Persil, stipule que 74 % des enfants âgés de 5 à 12 ans prennent l’air pour jouer moins d’une heure par jour. Une seconde notion est même incroyable : 1 enfant sur 5 ne le fait jamais.

L’étude, qui fait le buzz outre-Manche, donne quelques autres chiffres, cette fois accablant les parents. Sur les 2000 interrogés, 62 % d’entre eux ne voient pas l’intérêt d’un enfant de jouer à l’extérieur et 75 % déclarent que leurs enfants préfèrent largement faire du sport sur écran plutôt que de pratiquer un vrai sport.

Il semble que les experts ne répètent jamais assez que le développement de l’enfant se fait également et surtout par son contact avec l’extérieur, et ce pour des questions de santé.

« La vérité, c’est que nous enfermons nos enfants […] Nous sommes en train d’étouffer leur aptitude à être libre, d’être au meilleur d’eux-mêmes en tant qu’enfants et cela a des conséquences très graves » explique Mark Sears, membre du collectif The Wild Network dont les propos ont été recueillis par le journal The Guardian.

La santé physique de l’enfant est en jeu, mais également son développement cognitif, car rester tout le temps enfermé peut favoriser l’obésité, mais aussi impacter la santé mentale de celui-ci, à commencer par son bien-être. Cette question est un véritable sujet de santé publique désormais pris à bras le corps par les autorités britanniques.

« Nos enfants doivent grimper aux arbres, pas aux murs » déclarait alors la secrétaire d’État à l’Environnement Elizabeth Truss.

La marque de lessive Persil s’est donc donné un bon coup de pub, tout en mettant un problème sociétal en évidence. D’ailleurs, le slogan de la dernière campagne de pub ne manque pas d’humour : » Free The Kids – Dirt is Good » (Libérez les enfants, la saleté c’est bien). Le spot diffusé pour l’occasion prend naturellement des allures de documentaire tourné dans une prison, et ce dernier ne manque également pas de faire sourire.

Voici le sport publicitaire de la marque Persil :

Sources : The GuardianLe PointKonbini