Un matériau 1 million de fois plus fin que du papier permettra d’obtenir de l’eau propre

Nommé graphène, ce matériau aussi fin qu’un atome est un simple feuillet en deux dimensions, composé d’atomes de carbone arrangés selon un motif hexagonal. On obtient ce matériau à partir du graphite. Déjà considéré...
DR
DR

Nommé graphène, ce matériau aussi fin qu’un atome est un simple feuillet en deux dimensions, composé d’atomes de carbone arrangés selon un motif hexagonal. On obtient ce matériau à partir du graphite. Déjà considéré comme un matériau miracle avec une utilisation potentielle dans les domaines de l’électronique et de la génération d’énergie, le graphène est également un filtre à eau extrêmement efficace, comme l’ont découvert des chercheurs de l’Université du Kentucky et de l’Université Monash. Parmi eux, le chercheur Mainak Majumder étudie le graphène depuis près de 7 ans.

Les scientifiques savaient déjà que le graphène était un filtre à eau extrêmement efficace, ils ont donc cherché une méthode qui permettrait de commercialiser le produit. De nombreux laboratoires dans le monde se sont penchés sur ce problème. De manière à produire des filtres rapidement et en grande quantité, l’équipe de Mainak Majumder a développé une technique industrielle qui peut produire à partir du graphène une sorte de film à travers duquel l’eau peut être filtrée. L’oxyde de graphène qu’ils ont obtenu est tellement malléable qu’il pourrait s’étaler à l’aide d’un couteau à beurre. Cette forme est non seulement évolutive mais elle possède en plus une microstructure unique jamais démontrée auparavant.

Si le filtre de graphène a un avantage par rapport aux filtres à eau déjà existants, c’est sa capacité à filtrer les éléments chimiques et les bactéries très rapidement et avec une efficacité remarquable. En effet, la quantité d’eau pure que peut produire le filtre à graphène est 8 à 9 fois supérieure à celle des filtres à eau commerciaux. Le graphène peut retirer de l’eau à tout ce qui à une taille plus importante qu’un nanomètre et peut filtrer des tas de choses se trouvant dans l’eau, par exemple le chlorure de sodium. Aussi, en plus d’être redoublement efficace, le filtre de graphène se conserve plus longtemps que les autres filtres, en particulier car il se détériore moins rapidement que les filtres commerciaux. En effet, le graphène est dérivé du carbone, qui est très stable et très résistant à l’usure malgré des conditions difficiles.

Un filtre de graphène / DR

Un filtre de graphène / DR

Avec leur partenaire industriel Ionic Industries, les scientifiques lèvent des fonds pour pouvoir commercialiser leur filtre de graphène. Majumder prévoit également d’étudier l’usage du graphène de manière à améliorer les performances des batteries. Les membranes de graphène peuvent en effet être utilisées pour tout un tas d’applications très différentes. On pourrait l’utiliser dans l’industrie de l’eau, dans l’industrie alimentaire… Le graphène qui était jusqu’à maintenant difficile à obtenir sera beaucoup plus utilisé dans des projets scientifiques et industriels à l’avenir. En effet, le graphène est dérivé du graphite, un matériau peu cher, et l’oxyde de graphène est désormais vendu en grande quantité par de nombreuses entreprises.

En parallèle à ce filtre, les mêmes chercheurs ont développé un produit contenant du graphène, une sorte de « super sable », qui servirait à éponger le pétrole lors des fuites par exemple, ainsi qu’à étudier l’utilisation du graphène dans des supercondensateurs pour le stockage d’énergie.

Source : Mashable


Vous aimerez aussi