« Un jour, les villes interdiront aux humains de conduire »

Sur le forum Reddit, Bill Gates a participé à une séance de questions/réponses où il a exprimé sa vision du futur. Selon lui, il sera à l’avenir plus efficace...
Rinspeed
Rinspeed

Sur le forum Reddit, Bill Gates a participé à une séance de questions/réponses où il a exprimé sa vision du futur. Selon lui, il sera à l’avenir plus efficace de laisser le volant aux robots qu’aux humains.

Selon le cofondateur de Microsoft qui s’interroge sur l’avenir des voitures autonomes, il est tout à fait possible que les villes finissent par interdire aux humains de conduire leur véhicule afin d’assurer la sécurité sur les routes. Une idée réaliste ou un simple fantasme ?

Interdire les humains de conduire dans certaines zones urbaines pourrait être un moyen de rassurer les citadins. En effet, plus de risque d’alcoolémie au volant, plus d’excités sur les routes prêts à brûler un feu ou à doubler un autre automobiliste de la pire des manières, les véhicules autonomes pourraient fortement limiter les risques d’accident.

DR

DR

Durant sa séance de questions-réponses, Bill Gates estime que « de (son) vivant, ce sera chose courante. Il y a aura des villes où on ne vous permettra pas de conduire une voiture ».

Le débat oppose depuis une dizaine d’années les défenseurs de la sécurité routière et les défenseurs de la liberté, entre ceux qui préfèrent conduire leur propre voiture et ceux qui se disent prêts à confier leur sécurité aux machines. Conduire soi-même pourrait devenir illégal le jour où il sera démontré que les robots conduisent mieux que les hommes et les femmes. Dans le but de renforcer la sécurité et d’éviter de mettre en danger les autres (et soi-même) par son mauvais état (endormissement, alcoolémie, énervement) ou par sa maladresse, les autorités publiques pourraient être tentées d’interdire aux humains de conduire eux-mêmes leur véhicule. Mais est-ce que la technologie ne se trompe jamais ? C’est la question qui fait débat fait toujours débat et les tests réalisés par Google et les autres entreprises permettront de donner une première réponse. Ce qui est sûr, c’est que les assurances vont tout faire pour tendre vers le « zéro accident » promis par la technologie. On peut donc imaginer qu’elles soient à l’avenir bien moins chères pour les véhicules autonomes.

ubergizmo

Concept de véhicule autonome / DR

Du point de vue de l’organisation de la circulation en ville, le robot pourra communiquer simultanément avec des dizaines de véhicules autour de lui pour recueillir des données en temps réel sur la localisation, la vitesse et la direction de chaque voiture, ce que l’Homme n’est pas capable de faire. Les réflexes parfaits du robot vont réduire à quasi rien le temps de réaction pour éviter tout risque de collision. Cela permettra également de mieux régler le trafic, constituant un atout dans la gestion des routes. Peut-être qu’un jour, on pourra parler de trafic sans feux de circulation, d’une fluidité inégalée, en misant sur la capacité des véhicules autonomes. La sécurité des piétons restant à régler, on pourra envisager la construction de passages sous-terrain ou de ponts urbains.

Source: Futura-sciences


Vous aimerez aussi