En Islande, un phœnix apparait au coeur d’une aurore boréale

Le photographe Hallgrimur P. Helgason est un habitué des aurores boréales. Mais cette fois, le phénomène céleste, apparu en février à Kaldársel en Islande, a pris la forme exacte...
Hallgrimur P. Helgason
Hallgrimur P. Helgason

Le photographe Hallgrimur P. Helgason est un habitué des aurores boréales. Mais cette fois, le phénomène céleste, apparu en février à Kaldársel en Islande, a pris la forme exacte d’un phénix.

Le regard tourné vers le ciel, les ailes déployées, l’illusion est parfaite, et l’image à couper le souffle. S’il est fréquent d’observer des aurores boréales en Islande, celle-ci n’en reste pas moins merveilleuse, et aura eu le don de captiver les chanceux qui ont pu assister à la scène. Certains y ont vu un simple phénomène céleste, provoqué par l’interaction entre les particules du vent solaire et la haute atmosphère, pendant que d’autres y voyaient un signe annonciateur. Oui, car selon les légendes, l’apparition du Phénix inaugurait une ère nouvelle. Pensée pour toi, Fumseck, et à ton chant mélodieux.

Bien qu’habitué à observer et photographier les aurores boréales, Hallgrimur P. Helgason n’en reste pas moins surpris, ébloui par celle-ci même, unique en son genre : « Voir une aurore boréale est toujours un spectacle extraordinaire, surtout quand les formes qui apparaissent sont aussi ludiques que ce soir-là », a-t-il déclaré, tranquillement installé dans un spot à l’écart des lumières de la ville.

Là ou certains y verraient un symbole, rappelons que ce phénomène d’une incroyable beauté porte un nom : la paréidolie, qui se traduit par une illusion d’optique où l’observateur associe une forme insolite et ambiguë à un objet, une personne ou encore un animal reconnaissable, comme il en est pour les nuages, notamment.

Hallgrimur P. Helgason

Hallgrimur P. Helgason

Source : 20minutes


Vous aimerez aussi