Voici le fossile du champignon qui a démarré la vie sur terre

Un champignon primitif qui fut la clé du départ de la vie sur Terre a été dévoilé. Il a vécu il y a 440 millions d’années et sa découverte...

Un champignon primitif qui fut la clé du départ de la vie sur Terre a été dévoilé. Il a vécu il y a 440 millions d’années et sa découverte comble un trou dans l’évolution de la vie.

Ce champignon primitif est le plus ancien organisme à avoir vécu sur la terre ferme, bien qu’il soit probable qu’il y ait eu des bactéries ou des algues sur la terre durant cette période, cependant ces organismes se trouvent rarement sous forme de fossiles. Appelé Tortotubus, ce champignon est le plus ancien fossile d’un organisme terrestre vivant jamais trouvé, et sa découverte suggère que la terre ferme a d’abord été colonisée par les champignons primitifs avant que les plantes et les animaux ne puissent s’y établir. Au cours de la période où cet organisme existait, la vie était presque entièrement limitée aux océans. En effet, la vie terrestre se limitait à de la mousse et à du lichen.

31C3D36800000578-3472781-A_primitive_mushroom_shown_that_was_key_to_kick_starting_life_on-a-78_1456919667155

Avant qu’il ne puisse y avoir sur la terre des plantes à fleurs ou des arbres, ou des animaux qui en dépendent, les processus de pourriture et de la formation du sol étaient nécessaires. Il est supposé que la vie a migré des océans à la terre au début de l’ère paléozoïque, c’est à dire il y a entre 500 et 450 millions d’années. Mais avant que toute forme complexe ne puisse émerger, il devait y avoir des éléments nutritifs pour permettre à des animaux de s’établir sur le sol. En pourrissant, cette plante a établi une couche de sol fertile et a ainsi permis aux systèmes racinaires de se mettre en place, ce qui à son tour a permis à la vie animale de s’établir sur la terre ferme. En effet, la décomposition de ces champignons permettait aux nitrates de rester dans le sol. Les plantes qui poussaient à la suite pouvaient donc se servir des nitrates présents dans le sol pour se développer.

31C3D37900000578-3472781-image-a-79_1456919669469

C’est ce qu’a découvert le Dr Smith. Ce dernier a travaillé avec une gamme de minuscules microfossiles venus de Suède et d’Écosse. Chaque fossile qu’il a étudié est plus court que la largeur d’un cheveu humain. Ils représentaient des parties d’un seul organisme à différents stades de croissance. En reconstituant sa croissance, le Dr Smith a été en mesure de montrer que les fossiles qu’il a étudiés représentent des mycéliums ; ce sont les filaments ressemblant à des racines que les champignons utilisent pour extraire les éléments nutritifs du sol, notamment de l’azote et de l’oxygène.

31C3E0D100000578-3472781-By_reconstructing_its_growth_Dr_Smith_was_able_to_show_the_fossi-a-85_1456919812339

Source : dailymail ;


Vous aimerez aussi