À Londres, une patrouille de pigeons connectés va surveiller la qualité de l’air

La ville de Londres fait partie des capitales les plus polluées d’Europe. Alors, en collaboration avec une startup française, la ville a lancé une « brigade volatile » composée de 10...
Digitas LBI
Digitas LBI

La ville de Londres fait partie des capitales les plus polluées d’Europe. Alors, en collaboration avec une startup française, la ville a lancé une « brigade volatile » composée de 10 pigeons équipés de capteurs qui vont pouvoir mesurer la qualité de l’air londonien. 

Ils sont 10 pigeons dans la capitale anglaise à être équipés de petites sacoches contenant des instruments qui mesurent la qualité de l’air, ainsi qu’un GPS chargé de les localiser, pour un poids total qui ne dépasse pas les 25 grammes. Connectés à internet, ces instruments vont ensuite transmettre directement les données collectées sur le compte Twitter de cette patrouille pas comme les autres baptisée « Pigeon Air Patrol« , et localisable en temps réel sur le site internet dédié.

C’est Plume Labs, une startup française qui en collaboration avec DigitasLBi, est à l’origine de ce projet expérimental, destiné à attirer l’attention du public sur le problème de la pollution de l’air dans la capitale britannique. Les habitants de Londres pourront participer au bêta-test du projet, dont l’élargissement est prévu par Plume Labs dans un avenir proche, ils vont pouvoir suivre en temps réel, via une application sur leur téléphone portable, la qualité de l’air des lieux où ils se trouvent. Les données seront analysées par le Docteur Audrey de Nazelle, une chercheuse française à l’Imperial College de Londres.

pigeon-930x558

Plume Labs

Il s’agit là d’une vraie problématique de santé publique. En effet, selon une étude du King’s College datant de 2015, la pollution atmosphérique joue un rôle dans le décès de près de 9 500 Londoniens chaque année, et de 40 000 britanniques, avec un coût pour l’économie du pays qui se chiffre à 20 milliards de livres. La ville de Londres fait partie des capitales les plus polluées d’Europe, et connaît notamment le plus fort niveau de dioxyde d’azote (NO2) d’Europe.

Source : venturebeat


Vous aimerez aussi