Immortalité : Des scientifiques veulent conserver un cerveau humain et le ramener à la vie des années plus tard

Le fonds Frankenstein offre un prix de 100 000 $ à la première équipe de neuroscientifiques qui réussirait à conserver un cerveau humain de manière à pouvoir le ramener à la...
DR

Le fonds Frankenstein offre un prix de 100 000 $ à la première équipe de neuroscientifiques qui réussirait à conserver un cerveau humain de manière à pouvoir le ramener à la vie des années plus tard. Deux concurrents ont décidé de tenter cet exploit de taille, le scientifique Shawn Mikula et l’équipe de chercheurs de 21st Century Medicine.

Les neuroscientifiques tentent de trouver la clé de l’immortalité après l’annonce qu’un prix de 100.000 $ sera offert à tous ceux qui réussiront à conserver un cerveau humain et seront en mesure de pouvoir le réveiller ensuite. Le concours organisé par la Brain Preservation Foundation espère ainsi développer une méthode qui servirait à remettre un cerveau en marche après le décès d’une personne. Leur approche va dans le sens des techniques de préservation déjà existantes qui utilisent la cryogénie dans le but de ramener à la vie des humains.

La Brain Preservation Foundation met les neuroscientifiques au défi en leur demandant de réussir la mission du projet avec un modèle animal. L’objectif à long terme de cette recherche est la création d’une procédure chirurgicale efficace qui peut complètement et à moindre coût préserver un cerveau humain dans son intégralité. La Brain Preservation Foundation a donc demandé aux chercheurs participants de trouver une méthode qui permet de conserver le cerveau pendant plus de 100 ans, et ce, d’une manière qui conserve ses fonctions et lui permet de fonctionner normalement et efficacement après un éventuel réveil.

Capture d’écran 2016-02-09 à 12.01.10

Shawn Mikula est chercheur à l’Institut Max Planck pour la recherche médicale à Heidelberg, en Allemagne. Mikula étudie actuellement un processus de fixation chimique qu’il a été testé sur des cerveaux entiers de souris. La société 21st Century Medicine, est quant à elle basée dans la Fontana, en Californie. Elle a choisi d’adopter une technique proche de la conservation par cryogénie. Cette technique consiste à infuser le cerveau avec un agent fixateur et à l’imbiber d’un produit chimique qui empêche le gel du cerveau. La société a utilisé cette méthode pour conserver un cerveau entier de lapin.

D’après Ken Hayworth, neuroscientifique et président de la Brain Preservation Foundation, les humains sont destinés à remplacer à terme leur corps biologique par un corps synthétique conçu de manière optimale. Pour lui, la recherche devrait prendre encore de nombreuses années et le moment où l’Homme sera en mesure de ramener le cerveau à la vie après le décès d’un sujet n’est pas près de voir le jour.

Sources : Brain Preservation FondationDailymail


Vous aimerez aussi