in

États-Unis : des bruits épouvantables apeurent les habitants d’une petite ville

La municipalité de Forest Grove, dans l’état de l’Oregon, fait face à un phénomène inexpliqué, alimentant les craintes des habitants. Il s’agit de bruits épouvantables retentissant dans les rues de la ville, dont on ne connait pas la provenance.

Forest Grove est une petite ville de 22.000 habitants qui n’est située qu’à 40 km de Portland. C’est ici que depuis le début du mois de février, des bruits retentissent dans les rues de façon répétée. Pour certains, il s’agit de sons stridents faisant penser à une flute géante ou une corne, tandis que d’autres parlent d’automobiles freinant intensivement, ou encore de sifflets que l’on pourrait associer à une locomotive à vapeur. Dans tout les cas, les habitants s’accordent pour qualifier ces bruits d’« épouvantables et horribles », comme le rapporte le Washington Post dans un article du 21 février 2016.

« Je n’ai aucune idée d’où il peut bien venir et de quoi il s’agit. Les habitants nous ont dit qu’il venait du milieu de la rue. Pour moi, cela ressemble au bruit d’une voie ferrée, un son métallique strident, mais il n’y a pas de voie de chemin de fer à proximité, donc, c’est exclu » expliquait Dave Nemeyer, responsable de la caserne de pompiers de la municipalité, à la chaine ABC News.

Le temps d’émission de ces bruits peut varier de quelques secondes à plusieurs minutes, ils interviennent parfois durant la nuit. Les habitants se font alors réveiller par cet effroyable vacarme, rendant également fous leurs chiens. Ces éventements ont fait le tour des médias depuis que Paula Lynch, une habitante apeurée, eu confié une vidéo prise avec son smartphone à la NBC. Témoin de ces bruits par trois fois lors de la première semaine, la riveraine déclarait :

« Ma première impression était qu’il s’agissait d’un problème à une conduite de gaz et qu’il allait se produire une explosion ». Elle avait contacté instinctivement la police pour tenter de se rassurer, mais ces derniers étaient tout aussi perdus :

« Si quelqu’un faisait un bruit comme ça, aussi tard dans la nuit pour déranger les voisins, il y aurait une violation du règlement de la ville », explique l’officier de police Mike Herbs.

 

Les habitants de Forest Grove cherchent donc une explication et un responsable. La société de gaz locale indique ne pas être en cause, tout comme les pompiers ou encore les ouvriers communaux. On cherche également à localiser la source des bruits, et après une recherche intense, les pompiers indiquent que le vacarme ne provient pas de la forêt mitoyenne, ni d’une alarme incendie, et encore moins de la plus proche voie de chemin de fer étant très peu utilisée et pour cause, c’est un cul-de-sac.

« Cela ressemble à du gaz sous pression, ou à de l’air passant dans une valve. Ce n’est pas une situation stable et on ne peut pas prédire quand cela va se produire. C’est un ensemble de critères sonores intéressants » explique Tobin Cooley, un expert audio, au média local KATU 2, qualifiant le vacarme de « très inhabituel », indiquant également que les sons aigus ne parcouraient que peu de distance. Ainsi l’expert estime que « si quelqu’un arrive à tracer le son rien qu’à l’ouïe, il trouvera son origine. »

Et pourtant, d’anciens habitants de la bourgade ont soutenu qu’ils se souvenaient avoir entendu de tels bruits il y a quelques dizaines d’années. Cependant, ce phénomène n’est pas unique : en juin et septembre 2013, de tels événements de sont déroulés dans la ville de Terrace, en Colombie-Britannique (Canada). Les habitants parlaient alors de « bruits métalliques » ou encore de « trompette ». Bon nombre d’enregistrements sont visibles sur YouTube, dont certains proviennent d’Espagne ou encore de Norvège.

Le manque d’explications disponibles laisse place aux plus folles allégations puisque certains parlent de la fin du monde, puisqu’il est fait mention de bruits de trompette dans la Bible (Apocalypse). D’autres pensent à des tests menés par l’agence américaine de recherche militaire (DARPA) ou encore à une vaste plaisanterie, bien que ce phénomène soit mondial. Reste que l’Université de la Saskatchewan (Canada) avait déjà, en 2013, tenté d’apporter une explication scientifique : ces bruits seraient causés par des vagues électromagnétiques émises à l’aurore en haute altitude.

Voici deux vidéos, la première a été enregistrée en 2012 près de Conklin, Alberta (Canada) et la seconde est un mini-reportage de la chaine ABC News sur la commune de Forest Grove :

https://www.youtube.com/watch?v=y0Ncf-4ERcQ

Sources : WashingtonPostABC NewsLe VifMétroMaxi Sciences