Corée du Nord : un autre essai nucléaire pourrait réveiller un volcan !

Selon une équipe de sismologues, si la Corée du Nord se risque encore à effectuer un essai nucléaire, le mont Paektu pourrait se réveiller. L’édifice a donné, il y...
Éruption du volcan Mayon en 1984 / C.G. Newhall
Éruption du volcan Mayon en 1984 / C.G. Newhall

Selon une équipe de sismologues, si la Corée du Nord se risque encore à effectuer un essai nucléaire, le mont Paektu pourrait se réveiller. L’édifice a donné, il y a plus d’un millénaire, l’un des épisodes volcaniques les plus massifs de l’histoire humaine.

Le mont Paektu est le point culminant de toute la péninsule coréenne avec ses 2744 mètres d’altitude. Ce volcan, à cheval sur la Corée du Nord et la Chine et faisant partie du massif du Changbai, est un mont sacré pour les Coréens et les mandchous. Côté nord-coréen, le mont Paektu est entouré par une zone de 1320 km2 déclarée réserve de biosphère depuis 1989.

Massif du Changbai dont le Mont Paektu est le point culminant

Selon The Telegraph, des sismographes sud-coréens indiquent que l’activité sismique eu dessous du mont Paektu s’était accrue, et que cela avait causé un soulèvement du sol ainsi qu’une augmentation du niveau de dioxyde de souffre. Cela reviendrait à dire que la chambre magmatique du volcan est en pleine expansion.

« De forts mouvements sismiques du sol peuvent perturber la chambre magmatique d’un volcan, en accélérant ainsi l’activité volcanique. Une explosion nucléaire souterraine près d’un volcan actif constitue une menace directe » indiquent les sismologues en guise de prévention, alors que Pyongyang s’apprête à effectuer son cinquième essai nucléaire.

Le mont Paektu est aujourd’hui endormi, mais ce dernier est déjà connu pour avoir fait du dégât. En effet, si sa dernière éruption date de 1903, ce volcan est connu pour avoir causé le troisième épisode volcanique le plus intense de l’histoire de l’Homme, ce fût en l’an 946. Les deux éruptions plus importantes que celle-ci furent celles du Tambora (Indonésie) en 1815 et du Taupo (Nouvelle-Zélande) en 1886.

Photo satellite du volcan par la NASA en 2003

Selon les sismologues, des explosions nucléaires souterraines de magnitude de 5,0 à 7,6 sur l’échelle de Richter pourraient occasionner une surpression dans la chambre magmatique et causer une éruption. Le 6 janvier 2016, la Corée du Nord était à l’origine d’une explosion entrainant un séisme d’une magnitude de 4,85 à peine à 70 km du mont Paektu.

Sources : The TelegraphSputnikRFI

Crédit images : PanoramioNASA (Wikipédia)


Vous aimerez aussi