Des chercheurs ont inventé un matériau à mémoire de forme aux propriétés inédites

Des chercheurs de l’université de Rochester (États-Unis) ont conçu un nouveau matériau à mémoire de forme doté de propriétés étonnantes. En effet, celui-ci est non seulement capable de réagir...
University of Rochester photo / J. Adam Fenster
University of Rochester photo / J. Adam Fenster

Des chercheurs de l’université de Rochester (États-Unis) ont conçu un nouveau matériau à mémoire de forme doté de propriétés étonnantes. En effet, celui-ci est non seulement capable de réagir à la température du corps humain, mais est également en mesure de soulever des charges pesant jusqu’à 1000 fois son propre poids. Cette nouvelle invention pourrait ouvrir la voie à de nombreuses applications, aussi bien dans le domaine médical que vestimentaire. Explications.

Le Professeur Mitch Anthamatten et son équipe de chercheurs de l’université américaine de Rochester ont inventé un tout nouveau polymère capable d’être étiré et/ou tordu avant de reprendre sa forme initiale lorsqu’il est chauffé à une certaine température. S’il ne s’agit bien évidemment pas du premier matériau à mémoire de forme mis au point, celui-ci présente cependant des particularités uniques qui ont été illustrées dans une vidéo mise en ligne le 9 février dernier par l’université.

On y apprend ainsi que ce polymère est capable de réagir à des changements de température extrêmement subtils, et pour cause : il suffit de le chauffer à seulement 35°C pour qu’il retrouve sa forme initiale alors que les matériaux concurrents nécessitent généralement des températures bien plus élevées. Une propriété qui se veut pour le moins intéressante puisqu’elle rend ce polymère capable de réagir avec la température du corps humain. De ce fait, une simple pression exercée avec le bout du doigt est suffisante pour lui permettre de recouvrer sa configuration initiale. « Notre polymère à mémoire de forme est comme une bande de caoutchouc qui peut se verrouiller dans une nouvelle forme lorsqu’il est étiré », explique Anthamatten , dans un communiqué. « Mais le simple fait de le toucher l’oblige à revenir à sa forme d’origine. »

En outre, les chercheurs ont conçu leur matériau de manière à ce qu’il puisse stocker une grande quantité d’énergie lors de sa déformation. Ainsi, lorsque celui-ci reprend sa forme initiale, il est en mesure de fournir un travail mécanique extrêmement important, ce qui lui permet de soulever ou de manipuler des objets pesant jusqu’à 1000 fois son propre poids. À titre d’illustration, un fil de ce matériau de la taille d’un lacet de chaussure – environ 1 gramme – est suffisant pour soulever une bouteille d’un litre d’eau.

Selon Mitch Anthamatten, les domaines d’application de ce polymère seront multiples et variés une fois que son développement sera finalisé. Il pourrait en effet servir pour réaliser des sutures, mais également pour concevoir de la peau artificielle et des vêtements auto-ajustables réagissant à la température corporelle.

Sources: University of RochesterHuffingtonpost


Vous aimerez aussi