Des chercheurs développent un préservatif aussi fin qu’un cheveu fabriqué à base d’herbes

En exploitant les fibres riches en nanocellulose contenues dans la Spinifex, une plante endémique d’Australie, des chercheurs de l’Université du Queensland ont trouvé le moyen de rendre les préservatifs...
banana-condom

En exploitant les fibres riches en nanocellulose contenues dans la Spinifex, une plante endémique d’Australie, des chercheurs de l’Université du Queensland ont trouvé le moyen de rendre les préservatifs à la fois plus fins, et plus résistants.

Nombreux sont les chercheurs à tenter de trouver de nouvelles manières d’envisager le préservatif, souvent source d’inconfort chez l’homme. Parmi eux, le préservatif en spray ou encore le Galactic Cap. Ici, des chercheurs australiens de l’Université du Queensland travaillent sur un préservatif fabriqué à partir d’une plante, la Spinifex.

Ces chercheurs ont en effet découvert que les fibres contenues dans cette sorte d’herbe étaient riches en nanocellulose bien plus solide que le latex. Ainsi, ils veulent mélanger la Spinifex au latex pour créer un préservatif « aussi fin qu’un cheveu » — si la moyenne des préservatifs actuels se situe autour des 70 à 90 microns d’épaisseur, ce préservatif australien atteint, lui, les 45 microns d’épaisseur — tout en étant plus résistant.

University of Queensland

University of Queensland

« Ce qui est génial, c’est que la nanocellulose est un additif flexible. Nous pouvons fabriquer une membrane plus solide et plus fine qui est à la fois souple… C’est le Saint Graal du caoutchouc naturel » déclare Darren Martin, l’un des chercheurs, à Medical Daily. « En affinant davantage notre innovation, nous pourrons concevoir un préservatif en latex 30 % plus fin que celui existant et qui aura toujours les mêmes critères de qualité », poursuit-il.

La Spinifex est une plante largement récoltée et utilisée par les tribus aborigènes, qui se servaient notamment de sa résine pour fabriquer des lances. Pour ce projet, les chercheurs ont collaboré avec certaines de ces tribus, qui pourraient trouver ici un nouveau marché à exploiter et un nouvel élan économique.

800px-Spinifex_Savanna_Central_Australia

La Spinifex / Thomas Schoch

Source : medicaldaily


Vous aimerez aussi