Courez, c’est bon pour les neurones !

C’est connu, pratiquer le jogging est bon pour le corps, pour la ligne et pour le moral. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une étude finlandaise vient démontrer que cette...
Capture d’écran 2016-02-20 à 17.58.37

C’est connu, pratiquer le jogging est bon pour le corps, pour la ligne et pour le moral. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une étude finlandaise vient démontrer que cette activité aurait également un effet positif sur nos capacités cognitives et plus particulièrement sur nos neurones.

Courir facilite la neurogenèse. En effet, pratiquer régulièrement cette activité physique contribue à stimuler notre hippocampe, c’est-à-dire la zone du cerveau qui régit notre mémoire, mais également notre capacité à apprendre. Dans la revue scientifique Journal of Physiology, une équipe de chercheurs finlandais détaille comment elle est parvenue à cette conclusion.

Dans leur méthodologie, ces chercheurs ont utilisé des rats qu’ils ont fait courir régulièrement et longtemps pour reproduire les conditions d’un jogging chez les humains. Ils ont rapidement observé que la formation de nouveaux neurones (neurogenèse) était plus performante chez les rongeurs qui couraient. Chez un autre groupe de rats, à qui on avait fait faire de la musculation, aucun changement n’a été observé concernant les neurones. Pour rappel, notre stock de neurones est majoritairement développé lors de notre vie in utero et notre enfance, et celui-ci décline peu à peu une fois notre développement cérébral terminé.

"Mike" Michael L. Baird

« Mike » Michael L. Baird

S’il est avéré depuis longtemps que courir libère des endorphines, qui contribuent à doper notre moral, le fait qu’il puisse nous aider à garder des capacités cognitives performantes est une nouveauté. À noter que la course n’est pas la seule à avoir ce type d’impact sur le cerveau, puisque cela concerne toutes les activités dites « cardio ».

Source : journal of physiology


Vous aimerez aussi