Bangladesh : l’ « homme-arbre » sera bientôt libéré de ses verrues géantes de 5 kg

Depuis 10 ans, des verrues se développent sur les mains de ce jeune bangladais. D’ici sous peu, il sera opéré afin de le débarrasser de ses excroissances qui lui...
30B8EF1100000578-3424150-image-m-51_1454163077067

Depuis 10 ans, des verrues se développent sur les mains de ce jeune bangladais. D’ici sous peu, il sera opéré afin de le débarrasser de ses excroissances qui lui rendent la vie difficile.

Malgré ses 26 ans et ses verrues géantes, Abul Bajandar est un père de famille. Originaire du district de Khulna (sud du Bangladesh), le jeune homme devrait bientôt être hospitalisé dans le Medical College Hospital (DMCH), le plus important de la capitale Dacca. Cette intervention chirurgicale se fera dans le but de lui retirer les 5 kg de verrues couvrant ses mains.

« Au début, je pensais qu’elles étaient bénignes, mais petit à petit, j’ai perdu ma capacité de travail. J’ai maintenant des douzaines de racines de 5 à 7 cm sur les deux mains. Et j’en ai des petites sur les jambes » explique à l’AFP Abul Bajandar, ayant perdu son emploi de cyclo-pousse (rickshaw).

L’hôpital, ayant décidé de prendre en charge les coûts de l’opération, réalise actuellement des examens complémentaires afin d’être sûr que les verrues géantes puissent être retirées sans encombre pour les nerfs majeurs et sans causer d’autres maux.

« Nous avons connaissance de trois cas dans le monde, dont celui d’Abul Bajandar. C’est la première fois que nous découvrons un cas aussi rare au Bangladesh » indique le directeur du Medical College Hospital qui ajoute : « on l’appelle communément la maladie de l’homme-arbre. »

Abul Bajandar a vu apparaitre ces excroissances il y a une dizaine d’années alors qu’il était adolescent. Ces dernières se sont cependant développées plus rapidement il y a quatre ans. C’est à partir de là que les médecins ont diagnostiqué chez le patient une épidermodysplasie verruciforme (EV), une maladie génétique très rare dont les excroissances de type verrues sont caractéristiques.

Adhuri Bibi est la sœur d’Abul Bajandar. Elle explique que depuis des années, des centaines de personnes sont venues voir son frère dans leur maison de Kulna, et même à l’hôpital.

Voici une vidéo présentant rapidement l »‘ homme-arbre » :

Sources : Le VifLe FigaroLibération


Vous aimerez aussi