Les années bissextiles, c’est quoi ?

Nous sommes le lundi 29 février 2016, une date qui n’intervient qu’une fois tous les quatre ans, à savoir les années bissextiles. Explications scientifiques et historiques de cette particularité...
Capture d’écran 2016-02-29 à 17.38.57

Nous sommes le lundi 29 février 2016, une date qui n’intervient qu’une fois tous les quatre ans, à savoir les années bissextiles. Explications scientifiques et historiques de cette particularité du calendrier dans cette vidéo publiée par la chaîne Vox.

Si notre calendrier civil est de 365 jours par an, ce n’est pas tout à fait le cas du calendrier solaire, à savoir la durée de rotation de la Terre autour du soleil, et c’est bien là tout le casse-tête qui a donné naissance à l’année bissextile. En effet, 365,24199 jours, c’est le temps que met la Terre pour parcourir un tour complet du soleil. Étant donné qu’il serait insensé d’avoir un dernier jour de l’année qui ne dure que six heures, ce temps est « conservé » pour que tous les quatre ans, une journée normale, de 24 heures donc, soit ajoutée au calendrier.

Bien que ce fonctionnement semble idéal, il n’est toutefois pas mathématiquement parfait. En effet, ce calendrier reste quelque peu approximatif comparé au parcours de notre planète, puisqu’il inclut un retard de trois jours tous les 100 000 ans.

 

Un peu d’Histoire

C’est Jules César qui est à l’origine des années telles que nous les connaissons. En effet, jusqu’à 45 av. J.-C., les Romains intercalaient des mois entiers à durée variable dans leur calendrier pour synchroniser leurs dates avec le cycle des saisons. Pour remettre de l’ordre et de la clarté dans tout cela, César s’est entouré d’un astronome égyptien et ont donc établi que les années dureraient alors 365 jours, et un quart.

Cette journée en plus lors des années bissextiles n’a pas toujours été le 29 février. En effet, pour ne pas perturber les fêtes romaines de la fin du mois, c’est le 24 février qui était choisi, à savoir un « deuxième 23 février », que l’on appelait un « deuxième sixième jour avant mars », en latin bis sextum Kalendas Martias, d’où le terme « bissextile ».

Sources : vox, slate, metronews


Vous aimerez aussi