Y a-t-il une vie extraterrestre sur les lunes de Jupiter ?

C’est du moins ce que vont tenter de découvrir les chercheurs de l’Agence Spatiale Européenne en envoyant une sonde explorer les lunes de la plus grosse planète de notre...
Vue d'artiste d'une mission d'exploration de l'océan d'Europe / Don Dixon

C’est du moins ce que vont tenter de découvrir les chercheurs de l’Agence Spatiale Européenne en envoyant une sonde explorer les lunes de la plus grosse planète de notre système solaire.

Cette sonde, nommée Juice, qui sera construite par Airbus Defence and Space, sera lancée en 2022 avec pour mission d’explorer les nombreuses lunes de Jupiter. Après un voyage de plus de 7 ans, la sonde devrait arriver sur place en 2030 et sera le premier satellite à se mettre en orbite autour d’une lune qui n’est pas celle de la Terre. Si elle a pour mission d’examiner l’ensemble du système de Jupiter, la sonde Juice se concentrera particulièrement sur trois des quatre lunes glacées galiléennes qui pourraient abriter des océans : Europe, Ganymède et Callisto. En effet, dès les années 1970, les scientifiques de la NASA supposent que ces 3 lunes ont des océans sous la glace qui recouvrent la surface de ces satellites.

Dans les années 1990, la sonde Galileo, survola Ganymède et confirma l’existence de l’océan lunaire. En 2015, une étude des aurores de Ganymède a prouvé qu’un grand océan d’eau salée contenant plus d’eau que tous les océans de la Terre réunis affecte le champ magnétique de Ganymède, et donc ses aurores. La proximité du manteau rocheux avec cet océan a pour conséquence de réchauffer le fond de l’océan et donc de présenter des caractéristiques qui laissent à penser qu’une forme de vie est possible sous la glace de Ganymède. Des recherches menées par Galileo ont également révélé que Callisto pourrait posséder un océan d’eau liquide à plus de 100 kilomètres sous la surface qui serait susceptible d’accueillir la vie extraterrestre.

Ganymède photographiée par la sonde Galiléo / NASA/JPL/DLR

Ganymède photographiée par la sonde Galiléo / NASA/JPL/DLR

De plus, on suppose qu’en dessous de la glace d’Europe se trouve un océan liquide d’environ 90 kilomètres de profondeur puisqu’on a détecté des geysers d’eau à sa surface. Bien que ce ne soit encore qu’une hypothèse, ces éléments laissent à penser que certains organismes pourraient habiter Europe. En effet, l’océan d’Europe aurait les mêmes conditions environnementales que le lac Vostok, situé sous la glace de l’Antarctique. Dans un océan de ce type, la vie serait semblable à celle des microbes au fond des océans terrestres. C’est pourquoi l’océan intérieur d’Europe est actuellement considéré comme l’endroit le plus probable d’existence de vie extraterrestre du Système solaire.

Ganymede_diagram-fr.svg

Une autre sonde ayant le même but que la sonde Juice sera lancée dans les années 2020 par la NASA. Celle-ci se nommera Europa Clipper et viendra épauler la sonde Juice dans son exploration du système jovien. A l’issu de cette mission, nous devrions être en mesure de déterminer si la vie est possible sur une des lunes de Jupiter.

sources : futura-sciences ; atlantico ; astronomes ; slate


Vous aimerez aussi