Voici la cabine d’avion détachable en cas d’alerte

Et si l’on pouvait assurer la sécurité des passagers d’un avion, et ce même en cas de crash ? Un ingénieur russe prétend avoir trouvé la solution. Qui sait,...
Capture d’écran 2016-01-22 à 11.46.08

Et si l’on pouvait assurer la sécurité des passagers d’un avion, et ce même en cas de crash ? Un ingénieur russe prétend avoir trouvé la solution. Qui sait, dans un futur plus ou moins proche, avoir peur de l’avion sera peut-être impossible.

Vladimir Nikolaïevitch Tatarenko est un ingénieur russe ayant dernièrement déposé un brevet aéronautique concernant une cabine d’avion éjectable de sa conception. Son projet, qui a nécessité trois années de travail, pourrait sauver les vies d’un vol contenant plusieurs centaines de passagers.

Capture d'écran YouTube

Capture d’écran YouTube

Selon l’Organisation de l’aviation civile internationale (ICAO), au cours de la dernière décennie, 71% des accidents impliquant des avions ont eu lieu en plein vol, contre 21% lors de l’atterrissage et 8% lors de la phase décollage. Il faut également savoir également qu’entre 800 et 1300 personnes meurent chaque année dans des crashs aériens. L’ingénieur russe indique pouvoir pallier n’importe quel problème au cours de ces trois phases de vol.

L’idée parait à première vue très simple, à en croire un montage vidéo publié fin décembre 2015 : en cas d’alerte, la cabine principale transportant l’intégralité des passagers peut se désolidariser du reste de l’appareil. Après le détachement de la cabine, d’immenses parachutes se déploient et permettent un atterrissage (ou amerrissage) en douceur, aidés par des bouées placées sous la cabine se gonflant automatiquement, ainsi que de petits propulseurs ralentissant la vitesse de chute à l’approche du sol.

Capture d'écran YouTube

Capture d’écran YouTube

L’ingénieur a pensé à tout, puisque la soute à bagages fait partie de la cabine qui sera sauvée, permettant aux passagers de ne pas perdre leurs affaires. Il ajoute également que l’évolution de l’usage de matériaux tels que le kevlar et les carbones composites permettra leur intégration dans la fabrication d’appareils de ce type sans toutefois les alourdir. Par contre, rien n’a été pensé pour le cockpit, qui dans la vidéo s’écrase avec le reste de l’avion.

La cabine détachable n’a pas encore reçu l’approbation de grands constructeurs tels que Boeing ou Airbus, raison pour laquelle l’ingénieur lance un appel dans sa vidéo visible ci-dessous.

Sources : The IndependentRTLDirect Matin


Vous aimerez aussi