Stephen Hawking craint que l’humanité ne s’auto-détruise

Après plusieurs sorties médiatiques en 2015 où il mettait en garde le danger que représente l’Homme pour lui-même, Stephen Hawking a de nouveau fait part de ses craintes au...
Crédits photos : NASA/Paul Alers

Après plusieurs sorties médiatiques en 2015 où il mettait en garde le danger que représente l’Homme pour lui-même, Stephen Hawking a de nouveau fait part de ses craintes au cours d’une conférence donnée en Angleterre.

Au mois de septembre dernier, le célèbre physicien Stephen Hawking affirmait que l’Homme devra émigrer vers d’autres planètes à l’avenir s’il veut survivre. Lors d’une récente conférence en Angleterre, l’homme a de nouveau fait état de ses craintes, et averti que l’humanité elle-même pourrait disparaître avant qu’elle ait une chance d’établir des colonies spatiales lointaines.

« Nous faisons face à un grand nombre de menaces : La guerre nucléaire, le réchauffement climatique, des virus génétiquement modifiés, etc. Ce désastre planétaire n’arrivera pas tout de suite, mais il sera certain dans les 1 000 ou 10 000 prochaines années », a-t-il déclaré. Mais pour le physicien, si l’Homme poursuit ses ambitions de vie sur d’autres planètes, alors le désastre pourra être évité. « Dans 1 000 ou 10 000 ans, nous habiterons déjà dans l’espace et sur les autres étoiles et l’humanité sera sauvée. Mais nous n’établirons pas des colonies humaines autonomes dans les prochains siècles et c’est pourquoi, nous devons être très prudents ».

Les causes qui sont mises en avant par Stephen Hawking et qui le poussent au pessimisme ? L’agressivité de l’homme, l’avènement de l’intelligence artificielle et de la technologie dans un cadre plus global, pourrait faire apparaître dans un futur proche des armes mortelles autonomes sous la forme de robots.

post-apocalyptic-art-ville-post-apocalyptique-big

Source : livescience


Vous aimerez aussi