,

Il est désormais possible de gravir le Mont Blanc sans sortir de chez vous !

Vous avez toujours rêvé d’entreprendre l’ascension du mont Blanc, mais vous n’êtes pas un alpiniste chevronné, ou bien votre porte-monnaie a ses limites, tout comme votre temps ou encore votre courage. Voici comment il est possible de contourner ces obstacles.

Près de 20.000 alpinistes se lancent dans l’ascension des plus hauts sommets du monde chaque année, comme le mont Blanc dans les Alpes, plus haut sommet d’Europe de l’Ouest culminant à 4810 mètres d’altitude. Désormais, il est possible de « grimper » sans quitter son bureau. En temps normal, se lancer dans l’ascension du Mont Blanc reviendrait à une dépense d’environ 1000 euros en moyenne, répartis entre le stage, les services d’un guide, le matériel et la location de refuges… donc pas pour toutes les bourses.

Une fonction présente depuis environ un an dans Google Map, Trek Google Maps, permet d’entreprendre l’ascension du mont Blanc, en passant par l’exploration des vallées, ou de glaciers (mer de Glace), ainsi que de l’aiguille du Goûter, voie la plus connue pour accéder au sommet.

Le principe est basé sur celui de la classique fonction Street view permettant de se balader virtuellement dans la plupart des rues et routes représentées sur la carte. Tout le monde sait que des automobiles Google sillonnent le territoire de bon nombre de pays avec une caméra à 360° sur leur toit. Le principe a été repris pour les treks : des alpinistes professionnels gravissant les sommets embarquent également une caméra offrant le même type de rendu.

Les treks Google permettent également l’ascension de l’Everest, plus haut sommet du monde avec 8848 mètres d’altitude, ou encore celle du mont Fuji, culminant à 3776 mètres, au Japon. Également, on retrouve certains monuments (pour les adeptes du genre), comme la Tour Eiffel ou le Taj Mahal. Cette variété dans les endroits disponibles devrait évoluer, afin de potentiellement donner envie à certains de franchir le pas et se lancer réellement.

> Débuter l’ascension !

Voici une vidéo publiée par Google France, où il est possible de « vivre » les 100 derniers mètres de l’ascension du mont Blanc :

Sources : RTLKonbini