2015, année la plus chaude jamais enregistrée, marque une étape symbolique

Selon les données de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), l’année 2015 a été, et de loin, la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés des températures. Pour la...
Scientific Visualization Studio/Goddard Space Flight Center
Scientific Visualization Studio/Goddard Space Flight Center

Selon les données de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), l’année 2015 a été, et de loin, la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés des températures. Pour la première fois, la température moyenne du globe est montée de 1 °C au-dessus du niveau de la fin du XIXe siècle.

Les données de températures ont été publiées ce mercredi 20 janvier 2016 par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), et montrent que l’année 2015 aura été la plus chaude jamais enregistrée depuis 1880 et le début des relevés de températures. Le record de 2014 est donc battu, et les chiffres indiquent même une accélération du réchauffement de la planète.

Dix mois sur les douze de l’année ont battu des records de températures mensuels, dont le mois de décembre dernier. En 2015, la température moyenne à la surface de la Terre a été de 1,33 °C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée de toute la période 1880-2015, pulvérisant le précédent record établi en 2007 de 0,25 °C, selon la NOAA. Pour ce qui est de la surface des mers et des océans, la température moyenne a été 0,74 °C supérieure à la moyenne du siècle passé, battant une nouvelle fois le record de 2014 qui était de 0,11 °C.

« L’année 2015 marque une étape symbolique, car c’est la première année durant laquelle la température moyenne du globe est montée de 1 °C au-dessus du niveau de la fin du XIXe siècle », déclare Gavin Schmidt, directeur de l’Institut Goddard des études spatiales de la Nasa. Si le courant chaud équatorial du Pacifique El Nino a fortement contribué à ces températures record, Gavin Schmidt assure que même sans ce phénomène, la situation aurait été la même. « Nous n’aurions pas eu une année de chaleur globale record sans la tendance actuelle de réchauffement à long terme », déclare-t-il.

2015_global_temp_recap_animation_620

Sur les 16 années les plus chaudes jamais enregistrées, 15 concernent les 15 dernières années. Pour cette année 2015, les records de chaleur ont été observés quasiment partout dans le monde, en Amérique Centrale, Amérique du Sud, en Europe, ainsi que dans l’ouest de l’Asie et d’importantes portions de la Sibérie, mais également dans des zones étendues de l’est et du sud de l’Afrique, ainsi que dans le Pacifique, dans l’Atlantique, dans l’océan Indien et dans certaines parties de l’océan Arctique.

Pour une majorité des scientifiques, l’objectif visant à contenir à 2 °C l’augmentation des températures par rapport à l’ère pré-industrielle, fixé durant la dernière COP21, est désormais irréaliste.

Sources : NOAA, Nasa


Vous aimerez aussi