L’invisible catastrophe écologique qui se déroule en Californie

Depuis le mois d’octobre dernier, la Californie est le théâtre d’une catastrophe écologique continue et invisible, une fuite massive de méthane qui en libère entre 44 000 et 58 000...
Capture d’écran 2015-12-29 à 11.59.09

Depuis le mois d’octobre dernier, la Californie est le théâtre d’une catastrophe écologique continue et invisible, une fuite massive de méthane qui en libère entre 44 000 et 58 000 kilos par heure. Les émissions de gaz à effet de serre ont ainsi augmenté de 25% dans cet État. 

C’est une véritable catastrophe écologique qui frappe la Californie, et indirectement le monde, depuis le 23 octobre dernier et la rupture de canalisation d’origine encore inconnue. En effet, à Aliso Canyon, au nord de Los Angeles, l’un des plus grands réservoirs de gaz naturel des États-Unis, c’est une fuite massive et continue de méthane qui se déroule depuis ce jour, libérant des quantités astronomiques de gaz dans l’air libre.

L’Agence chargée de surveiller la qualité de l’air en Californie estime que la fuite libère entre 44 000 et 58 000 kilos de méthane par heure. En conséquence, estime l’agence, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 25% en Californie, état porte-drapeau de la protection de l’environnement aux États-Unis. En précaution, l’Agence fédérale de l’aviation civile américaine a interdit le trafic aérien au-dessus de cette zone géographique.

Si la couverture médiatique de la catastrophe est quasi-nulle, c’est aussi à cause de son invisibilité. Mais une vidéo capturée avec une caméra infrarouge le 17 décembre dernier révèle cette fuite continue de gaz qui suffit à elle seule à augmenter les émissions de gaz à effet de serre de 25%, soit l’équivalent de 8 à 9 centrales à charbon, a précisé Timothy O’Connor, directeur d’opérations d’EDF dans la région.

De nombreux riverains ont rapidement subi les conséquences de cette fuite sur leur santé, les émanations qui s’en échappent ont en effet rendu malades de nombreux habitants, qui se plaignent de nausées et saignements du nez. Une plainte collective contre la compagnie de gaz du sud de la Californie (SoCal Gas) va permettre à plus de 2 000 familles d’être rapidement relogées, alors que des centaines d’autres ont de leur propre chef quitté les lieux et retiré leurs enfants des écoles après que la fuite a été identifiée le 23 octobre.

Du côté de la compagnie de gaz, on déclare que tout est fait pour résoudre le problème au plus vite, en soulignant la complexité de l’opération qui devrait encore durer plusieurs mois. Le forage d’un puits de secours à plus de 2 km de profondeur est prévu, mais celui-ci ne devrait être prêt que fin février ou fin mars, « et un second puits en renfort de cette opération sera foré à partir de début janvier » assure Michael Mizrahi, porte-parole de la compagnie de gaz. La compagnie EDF a mis en ligne un compteur pour rendre compte de la quantité de méthane libéré par la fuite en temps réel.

Sources : tv5mondemrmondialisationedf


Vous aimerez aussi