in ,

Une mystérieuse masse gélatineuse découverte par des plongeurs au large de la Turquie

Crédits : Capture vidéo

Il y a quelques semaines de cela, des plongeurs ont croisé le chemin d’une étrange sphère translucide dans les eaux de la Méditerranée. Bien que sa nature soit restée un certain temps indéterminée, un expert est semble-t-il parvenu à finalement résoudre le mystère…

Alors qu’ils étaient en train d’explorer les fonds marins de Fethiye, en Turquie, des plongeurs ont réalisé une bien curieuse rencontre. Et pour cause, à 22 mètres de profondeur, ils ont croisé le chemin d’une gigantesque masse translucide dont les dimensions devaient avoisiner les 4 mètres de large. Stupéfaits, les hommes prirent néanmoins soin de filmer quelques instants de leur étrange entrevue (voir vidéo ci-dessous).

Lorsque les images de ce que l’un des plongeurs baptisa plus tard « La Chose » arrivèrent sur le net, elles ne manquèrent pas d’attiser la curiosité de nombreux internautes qui voulurent percer le mystère. Parmi ces derniers, figurait notamment le Dr. Michael Vecchione, chercheur en zoologie et spécialiste des invertébrés au Smithsonian Museum of Natural History (Washington, États-Unis), qui a avancé une théorie pour le moins étonnante. En effet, selon lui, cette étrange sphère ne serait ni plus ni moins… qu’un amas d’oeufs de calamars !

L’espèce qui aurait été en mesure de pondre une si grande quantité d’oeufs serait l’Ommastrephes Bartramii (aussi connu sous le nom de calamar volant), un animal pouvant mesurer plus d’1,50 mètre à l’âge adulte. Ainsi, si l’on en croit le chercheur, les parois gélatineuses de cette gigantesque masse seraient en réalité formées par les enveloppes protectrices de plusieurs centaines de milliers de minuscules embryons. Pour autant, bien que cette explication tranche avec d’autres théories plus « sensationnalistes », le phénomène n’en demeurerait pas moins exceptionnel, et ce, pour différentes raisons. Tout d’abord, il serait extrêmement rare de pouvoir observer de telles poches à des profondeurs aussi superficielles, les calamars préférant pondre en eaux profondes. Ensuite, la période d’incubation de ces animaux n’excédant généralement pas trois jours, on imagine facilement que les chances de tomber sur de tels agglomérats d’embryons sont extrêmement faibles. Enfin, il s’agirait là du plus imposant amas d’oeufs que le Dr. Michael Vecchione ait jamais observé.

Notons toutefois que ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène est rapporté. En effet, en 2008, la chercheuse Danna Staff avait observé dans le Golfe de Californie une poche relativement similaire appartenant à l’espèce des encornets géants. Les experts avaient alors estimé que la sphère abritait entre 600 000 et 2 millions d’embryons !

https://vimeo.com/133076936

Source: Huffingtonpost