Le Frankenburger (steak-éprouvette) passe de 250 000 à 10 € en 2 ans

En 2013, le steak-éprouvette a été présenté à Londres. Avec un prix estimé à 250 000 euros, la production en masse était encore loin d’être envisageable. Mais aujourd’hui, le Frankenburger,...
Capture d’écran 2015-04-14 à 18.52.00

En 2013, le steak-éprouvette a été présenté à Londres. Avec un prix estimé à 250 000 euros, la production en masse était encore loin d’être envisageable. Mais aujourd’hui, le Frankenburger, comme le surnomme la presse britannique, revient en force avec un prix de… 10 euros!

Le steak-éprouvette est une viande fabriquée en laboratoire à partir des cellules souches du muscle de l’animal dont on veut fabriquer la viande. Mark Post et son équipe de l’Université de Maastricht cultivent la viande grâce au sérum de veau fœtal. Une fois disposées sur un gel qui leur apporte tous les éléments nutritifs nécessaires, les cellules souches s’activent et se divisent en plusieurs cellules musculaires. Il ne reste ensuite qu’à former un steak avec l’ensemble des cellules.

Cette technique de production permettrait d’abattre moins d’animaux pour leur viande ainsi que de réduire les ressources nécessaires à l’élevage et ses impacts sur l’environnement. Le projet est d’ailleurs soutenu par des associations de défense des animaux tel People for the Ethical Treatment of Animals (PETA). Le but de l’équipe de Mark Post est de produire de la viande grâce à un procédé plus écologique et économique. Mais l’utilisation de cellules souches provenant d’animaux fait encore polémique et le scientifique néerlandais chercherait actuellement un moyen de remplacer le sérum de veau fœtal par un produit qui ne serait pas d’origine animale.

Lors de son lancement, le steak-éprouvette ne pouvait pas être commercialisé étant donné que le prix de départ était estimé à 250 000 euros, il n’était donc clairement pas envisageable d’en produire en masse. Mais le prix a finalement chuté en 2 ans pour être estimé aujourd’hui à 10 euros, ce qui rend sa diffusion beaucoup plus plausible. D’ici quelques années, vous pourrez probablement voir sur le menu des restaurants de la viande de laboratoire.

La production de viande dans les laboratoires étant à base de cellules souches, l’équipe de l’université de Maastricht pourrait créer de la viande d’animaux plus exotiques, comme le déclare Mark Post : « Nous pourrons produire de la viande de panda, j’en suis sûr! » Pas sûr que cela plaise à tout le monde !

Ci-dessous, dégustation du premier steak éprouvette :

Sources : CNet, 20 minutes.


Vous aimerez aussi