in

Comment expliquer l’adoption inter-espèces ?

Crédits : reelbigjimmy / Pixabay

Une lionne qui adopte un bébé antilope, c’est possible. L’adoption inter-espèces est-elle alors une marque de tendresse et de compassion ou un simple accident ? 

Selon Pierre Jouventin, écoéthologue, un animal tout jeune, encore ignorant l’espèce à laquelle il appartient, suivra et prendra pour parent le premier animal qui passera. S’il grandit dans un groupe d’animaux d’une autre espèce, il s’identifiera instinctivement à celle-ci. L’éthologue Konrad Lorenz l’a prouvé en faisant éclore des oeufs d’oie : les petits, dès leur naissance, l’ont suivi comme s’il était leur père. C’est ainsi que les jeunes animaux sont programmés.

Pierre Jouventin, qui témoigne dans Sciences et Avenir, dit avoir lui-même adopté une louve alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Elle s’est rapidement identifié à lui et sa famille, comme si elle appartenait à une meute, et les protégeait quand elle sentait un danger. Mais il affirme que ce phénomène d’adoption inter-espèces n’est qu’un accident, un mécanisme éthologique qui ne relève pas de la tendresse ou de l’amour comme beaucoup peuvent le penser.

Du côté de l’animal adulte, si c’est une femelle qui a perdu son petit, il se peut qu’elle ait besoin de reccueillir un autre petit pour combler son mal-être. Elle adoptera alors le premier qui passera devant elle, quelle que soit son espèce. Mais lorsqu’elle aura besoin de nourriture, cette « adoption » n’aura plus lieu d’être. Pour que l’adoption inter-espèces se produise, l’adulte qui recueille le petit doit, selon Pierre Jouventin, soit être en manque, soit s’ennuyer, soit être « forcé » par l’Homme qui lui confie lui-même un jeune animal.

Cependant, il affirme que l’empathie existe bel et bien chez les animaux : des neurones miroirs provoquent l’imitation d’un autre individu. En effet, un animal comme un humain peut se mettre à la place de l’un de ses semblables, comprendre ses émotions et ainsi compatir : c’est dans sa programmation. Les animaux peuvent donc venir en aide et accueillir d’autres animaux en difficulté, comme un bébé ou un animal handicapé.

https://www.youtube.com/watch?v=nu5-ZcK_HrY

Sources : HuffingtonPostSciences et Avenir.